Ottawa (Ontario) — Raquel Dancho, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de la Sécurité publique, Pierre Paul-Hus, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable des Services publics et de l’Approvisionnement, et l’honorable Rob Moore, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de la Justice et procureur général du Canada, ont fait la déclaration suivante à la suite de l’annonce par le gouvernement libéral d’un registre des armes à feu :

« Aujourd’hui, le gouvernement libéral a réintroduit le registre des armes d’épaule, vieux de 20 ans, qui n’a pas permis de lutter contre la violence armée à l’époque et qui ne permettra pas de lutter contre la violence armée aujourd’hui.

« Le gouvernement libéral de Justin Trudeau vend aux Canadiens une fausse promesse qui montre qu’il se soucie davantage de faire de la politique que d’obtenir des résultats concrets qui améliorent la sécurité publique pour tous les Canadiens.

« Justin Trudeau a dit qu’il ne mettrait jamais en place un registre des armes d’épaule et aujourd’hui, il rompt cette promesse aux Canadiens en transmettant la responsabilité de tenir un registre aux détaillants qui vendent des armes à feu à des Canadiens légitimes et titulaires d’un permis.

« La réalité est que la grande majorité des crimes commis avec des armes à feu le sont avec des armes obtenues illégalement et le registre des armes à feu de Trudeau ne fait absolument rien pour arrêter le flux d’armes acquises illégalement qui se retrouvent dans les mains de gangs et de criminels.  

« Au lieu de sévir contre les crimes commis avec des armes à feu, les libéraux adoptent plutôt le projet de loi C-5 qui supprime les peines d’emprisonnement obligatoires pour les principales infractions liées aux armes à feu, notamment la possession, le trafic et l’utilisation d’armes à feu illégales dans l’intention de causer des blessures. Les libéraux ont également rejeté le projet de loi C-238, un projet de loi conservateur qui aurait imposé des peines plus sévères aux criminels qui font la contrebande d’armes à feu ou qui sont trouvés en possession d’armes à feu illégales.

« Les libéraux de Trudeau ne sont pas sérieux lorsqu’il s’agit d’empêcher les criminels dangereux de mettre la main sur des armes à feu illégales et ils ne sont pas sérieux lorsqu’il s’agit de rendre nos rues plus sûres.

« Ils ne cherchent qu’à diviser les Canadiens.

« Les conservateurs croient que le gouvernement devrait se concentrer sur le soutien des organisations communautaires de base qui empêchent nos jeunes de se joindre aux gangs en premier lieu, et investir dans les unités antigang et armes à feu de l’ASFC et de la police afin de fournir aux forces de l’ordre les ressources dont elles ont besoin pour arrêter la contrebande d’armes à feu illégales et la violence armée à la racine.

« Les conservateurs ont toujours soutenu, et soutiendront toujours, les politiques de bon sens en matière d’armes à feu qui empêchent les armes de tomber entre les mains de dangereux criminels. Nous continuons à demander au gouvernement libéral Trudeau de veiller à ce que la législation canadienne sur les armes à feu soit fondée sur des preuves et des résultats, et non sur une idéologie, et qu’elle respecte les droits des Canadiens légitimes. »