OTTAWA (Ontario) – Jacques Gourde, député de Lévis-Lotbinière, et Michael Barrett, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de l’Éthique, ont fait la déclaration suivante au sujet du rapport du Comité d’éthique sur le scandale impliquant WE Charity et Trudeau :

« Le rapport publié aujourd’hui, par le Comité d’éthique, montre à quel point les libéraux sont corrompus et malhonnêtes. Ce rapport décrit comment Justin Trudeau a donné un contrat d’un demi-milliard de dollars à la société WE Charity, une organisation dirigée par des libéraux bien placés, qui a versé plus d’un demi-million de dollars en honoraires et en dépenses à la famille de Justin Trudeau.

« Les Canadiens souffrent depuis trop longtemps de la corruption des libéraux et des scandales d’Ottawa. Une organisation qui a payé 20 000 $ en frais de voyage pour l’épouse du premier ministre à l’étranger, pour ensuite dépenser plus de 10 000 $ pour produire et promouvoir une annonce publicitaire format campagne électorale pour Justin Trudeau, s’est vue récompensée par un contrat gouvernemental d’un demi-milliard de dollars. Ce genre de processus est devenu une habitude pour Justin Trudeau et les libéraux.

« Le modèle de comportement des libéraux, contraire à l’éthique, dénoncé dans ce rapport est clair. Dans leurs tentatives pour dissimuler la vérité aux Canadiens, les ministres ont induit le Comité en erreur, ont dissimulé des documents et ont utilisé tous les outils à leur disposition pour dissimuler leur corruption. Pour couronner le tout, lorsque Bill Morneau a été congédié pour son rôle dans le scandale impliquant WE Charity et Trudeau, le premier ministre a fermé le Parlement en pleine pandémie pour éviter d’avoir à rendre des comptes sur ce scandale.

« Même si les lois canadiennes sur la responsabilité ne sont pas respectées, le rapport fait état d’un modèle de corruption libérale troublant. Il est temps de faire le ménage et de mettre fin aux délits d’initiés.

« Les Canadiens n’en peuvent plus des scandales, de la corruption et de la dissimulation de la part de Justin Trudeau et des libéraux. Il n’y a qu’un choix pour mettre fin à cette corruption et assurer la responsabilisation à Ottawa : les conservateurs du Canada. »