POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
 
Edmonton (Alberta) – Matt Jeneroux, le ministre du Cabinet fantôme responsable de l’Infrastructure, des Collectivités et des Affaires urbaines, a fait la déclaration suivante au sujet de la démission soudaine du dirigeant de la Banque d’infrastructure du Canada :
 
« La démission inattendue du dirigeant de la Banque d’infrastructure du Canada alors que les dépenses d’infrastructure accusent retard sur retard prouve que les promesses de Justin Trudeau sur l’infrastructure ne sont pas ce qu’il prétendait.
 
« Aux dernières élections, Trudeau a dit qu’il dépenserait des milliards de dollars pour de nouveaux projets d’infrastructure. Au lieu de cela, son manque de jugement retarde la construction essentielle de routes, de ponts et d’autres projets.
 
« Ce n’est que la dernière d’une longue série de fausses promesses électorales.
 
« Il avait dit qu’il serait responsable et éthique, mais il utilise les pouvoirs de sa fonction pour récompenser ses partisans et punir ses critiques. Il avait dit qu’il aiderait la classe moyenne, mais il a augmenté les impôts de 80 % des Canadiens de la classe moyenne et il impose une taxe sur le carbone qui rend les produits de tous les jours plus coûteux. Il avait dit qu’il équilibrerait le budget, mais il accuse des déficits massifs qui menacent les programmes sociaux et qui augmentent le fardeau fiscal.
 
« Ces quatre dernières années montrent que Trudeau n’est tout simplement pas celui qu’il prétendait être.
 
« Un gouvernement conservateur dirigé par Andrew Scheer aidera tous les Canadiens à améliorer leur quotidien et travaillera avec les provinces pour réaliser des projets essentiels dans des collectivités partout au Canada. »
 

-30-


Pour obtenir plus d’information :

Bureau de Matt Jeneroux, député
[email protected]
(613) 992-3594