Kevin Copley

Date de nomination : 11/05/2019

Kevin Copley est né dans une petite communauté du Cap-Breton. Dès son plus jeune âge, il a appris la valeur du travail ardu ainsi que l’importance de la communauté et de l’aide apportée aux autres.

Il a déménagé à Halifax en 2000 pour ses études universitaires, où il a obtenu un baccalauréat en aménagement communautaire à la « School of Architecture and Planning » de l’Université Dalhousie.

Depuis 2009, Kevin vit à Beaver Bank avec son épouse Jennifer et leurs trois enfants, deux fils et une petite fille. En tant que jeune mari et père, il comprend les défis auxquels sont confrontées les jeunes familles. Il est préoccupé par la hausse du coût de la vie, la stagnation de la croissance des revenus et la détérioration des services d’éducation et des soins de santé dans sa province.

Kevin a été actif dans sa communauté et a siégé au conseil d’administration de la « Beaver Bank Community Awareness Association », en tant que membre du conseil consultatif de l’école primaire Beaver Bank-Kinsac et de membre du comité consultatif de planification du secteur nord-ouest de la Municipalité régionale de Halifax (MRH). Il participe régulièrement à des rencontres publiques où il ne se gêne pas pour intervenir à propos des problèmes qui touchent sa communauté.

Au cours des 15 dernières années, Kevin a mené une brillante carrière dans le secteur privé, notamment dans les domaines des télécommunications, du pétrole et du gaz et, plus récemment, de l’automatisation industrielle. Il a eu l’occasion de collaborer avec des partenaires de nombreux secteurs tels l’automobile, des pneus et du caoutchouc, du pétrole et du gaz naturel, de l’énergie, des pâtes et papiers, de la nourriture et des boissons ainsi que des produits pharmaceutiques. Sa feuille de route est assortie d’une solide compréhension et d’une appréciation de l’apport des petites et grandes entreprises canadiennes qui sont les moteurs de notre économie.

À l’instar de ses grands-parents et de ses parents avant lui, Kevin est d’avis qu’il est de notre devoir de bâtir un pays dans lequel tout le monde peut prospérer, de léguer aux générations futures un monde meilleur que celui dans lequel nous vivons aujourd’hui et de veiller à ce que le Canada demeure un pays fort et libre.