Ottawa (Ontario) – Matt Jeneroux, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable du Logement et de la Diversité et de l’Inclusion, Dan Albas, ministre associé du Cabinet fantôme conservateur responsable des Finances et de l’Inflation immobilière et Luc Berthold, chef adjoint et Lieutenant politique pour le Québec, ont publié aujourd’hui la déclaration suivante en réponse aux statistiques publiées par l’Association canadienne de l’immeuble :

« Le rêve d’accéder à la propriété demeure un rêve pour la plupart des Canadiens.

« Les derniers chiffres publiés aujourd’hui par l’Association canadienne de l’immeuble montrent que le prix moyen d’une maison reste hors de portée de la plupart des Canadiens, atteignant 866 700 $, soit une hausse vertigineuse de 23,7 % au cours de la dernière année seulement.

« Le gouvernement libéral a eu six ans pour régler le problème de l’accessibilité au logement et ils ont échoué à déposer un plan qui fonctionne. Mois après mois, nous continuons à voir une diminution des propriétés disponibles sur le marché. Plutôt que de s’attaquer à la pénurie de l’offre qui continue d’alimenter la crise de l’inabordabilité, les libéraux continuent de mettre en place des programmes qui n’aideront pas les familles canadiennes à s’acheter une maison alors qu’elles ne le pourraient pas autrement, et poursuivent sur la voie de l’échec de l’Incitatif à l’achat d’une première propriété et du Fonds hypothécaire partagé.

« Alors que de plus en plus de Canadiens continuent d’abandonner le rêve de l’accession à la propriété, les libéraux doivent donner la priorité à l’offre et faire passer les Canadiens et les familles en premier – pas les spéculateurs.

« Les conservateurs continueront d’être la voix des familles et des jeunes de tout le Canada qui renoncent au rêve de l’accession à la propriété ou qui ont du mal à payer des loyers qui montent en flèche. Nous continuerons à nous battre pour les familles et les jeunes de tout le pays afin de maintenir le rêve de l’accession à la propriété. »