22 mai 2019 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE OTTAWA (Ontario) – L’honorable Andrew Scheer, le chef des conservateurs du Canada et de l’Opposition officielle, a fait une déclaration sur le revirement de Justin Trudeau avec son approche de la Chine : « Le changement soudain de Justin Trudeau face à la Chine n’est qu’un revirement désespéré en année électorale. « Après avoir tenté sans succès pendant des années de gagner les faveurs de Beijing et après n’avoir rien fait pendant des mois alors que la Chine détient deux citoyens canadiens et bloque d’importantes exportations canadiennes, Trudeau s’attend à ce que les Canadiens croient qu’il va soudainement et finalement affronter la Chine avec force et détermination. Pendant ce temps, il refuse de retirer l’argent des Canadiens de la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures. C’est une rhétorique vide de sens et une manœuvre politique désespérée évidente dont la Chine ne sera pas dupe. « Ce n’est pas une coïncidence que le revirement Trudeau ait lieu à la veille d’une élection et seulement après que les conservateurs ont clairement et constamment présenté une approche solide de la Chine, qui traite les intérêts du Canada en priorité. « Il importe de souligner qu’au fond de lui-même, Trudeau admire la ‘dictature de base’ de la Chine. S’il est réélu cet automne, il reprendra sa politique d’apaisement de la Chine. « Les Canadiens devraient savoir que le brusque revirement de Trudeau avec la Chine n’est simplement pas ce qu’il avait annoncé. »
-30-
Pour obtenir plus d’information : Daniel Schow [email protected] (613) 286-1050 Virginie Bonneau [email protected] (613) 294-8150