Ottawa (Ontario) – L’honorable Erin O’Toole, chef des conservateurs du Canada et de l’Opposition officielle, a fait la déclaration suivante, pressant Justin Trudeau de rejeter les propositions du président Poutine sur l’Ukraine et l’Europe de l’Est :

« L’histoire démontre que la capitulation devant l’agression du président Poutine en Europe de l’Est ne fait qu’intensifier l’action militaire de la Russie. Pour arrêter le président Poutine, le Canada doit faire preuve de fermeté et être aux côtés de l’Ukraine et de ses autres alliés de l’Europe de l’Est. Depuis six ans, les libéraux de Trudeau échouent constamment à le faire.

« Les propositions du président Poutine n’auront qu’un résultat – plus d’agression par la Russie en Ukraine et en Europe de l’Est. La capitulation devant le président Poutine doit être rejetée.

« C’est pourquoi les conservateurs du Canada pressent Justin Trudeau de travailler immédiatement avec nos alliés de l’OTAN et de rejeter sans équivoque les propositions du président Poutine.

« Les conservateurs du Canada ont toujours défendu l’Ukraine et les autres alliés de la région face à l’agression russe. Nous avons été le premier pays occidental à reconnaître l’Ukraine comme une nation souveraine, à négocier un accord de libre-échange avec l’Ukraine et à réaliser une mission de formation militaire en Ukraine afin de soutenir son indépendance territoriale. De plus, nous avons pressé les libéraux de Trudeau de prolonger et d’élargir l’Opération UNIFIER, de rétablir l’imagerie RadarSat, d’appliquer les sanctions Magnitsky aux responsables de l’agression russe en Ukraine et de donner à l’Ukraine des armes de défense létales.

« Il faut faire plus pour soutenir l’Ukraine, et ça commence par le rejet des propositions de capitulation de la Russie et du président Poutine. Les conservateurs du Canada vont rester la voix de ceux qui veulent que le Canada défende nos valeurs sur la scène internationale et vont continuer à soutenir nos alliés face à l’agression russe. »