Oshawa

Colin Carrie

M. Colin Carrie est le fier fils d’un officier de marine de carrière qui s’est établi à Oshawa lorsque Colin était âgé de 15 ans. Diplômé de l’Institut collégial et professionnel RS McLaughlin d’Oshawa, Colin a obtenu un baccalauréat en kinésiologie de l’Université de Waterloo et également un doctorat en chiropractie en 1989 du collège de chiropratique canadien Memorial. Après avoir terminé ses études, Colin est retourné à Oshawa pour mettre sur pied un cabinet et fonder une famille avec sa femme, Elizabeth. Ils ont trois enfants.

Colin s’est toujours fortement impliqué dans sa communauté d’Oshawa et a été membre du conseil de la Durham Chiropractic Society et président de la Semaine de la santé vertébrale. Avant d’entrer au Parlement, il était le copropriétaire et l’exploitant de l’une des principales cliniques de chiropractie et de mieux-être de la région de Durham.

C’est avec fierté que Colin a été élu la première fois pour représenter Oshawa en juin 2004; il a été réélu en janvier 2006, en octobre 2008, en mai 2011 et en octobre 2015. Pendant sa jeunesse à Oshawa, il a passé ses étés à travailler à l’usine de GM, et cette expérience et son dévouement envers sa communauté l’ont mené à créer le tout premier caucus conservateur de l’automobile, peu après avoir été élu. Dans le cadre de son mandat au Parlement, Colin a eu le privilège de travailler comme secrétaire parlementaire des ministres de l’Industrie, de la Santé et de l’Environnement. Colin a joué un rôle essentiel dans le processus qui a mené à la création du parc urbain national de la Rouge, le premier parc urbain national du Canada au sein d’une municipalité canadienne.

En ce moment, Colin est le secrétaire du cabinet fantôme responsable des relations Canada–États-Unis, et il continue à ce titre de défendre avec ardeur le secteur manufacturier. Depuis le début de son mandat, Colin travaille aussi inlassablement à promouvoir plusieurs autres dossiers importants, dont ceux de l’autisme, de l’obésité, des victimes de l’hépatite C et des familles touchées par l’ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale (ETCAF).