OTTAWA — Le chef adjoint de l’Opposition officielle, l’honorable Denis Lebel, et le porte-parole de l’Opposition officielle sur la Porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, M. Todd Doherty, dénoncent l’inaction du gouvernement libéral au sujet de l’Accord sur le bois d’œuvre Canada-États-Unis. « Lors de sa première visite à Washington, M. Trudeau et M. Obama s’étaient donnés cent jours pour trouver un cadre de négociation. À l’aube de la visite du président Obama à Ottawa pour le Sommet des leaders nord-américains, aucune entente sur le bois d’œuvre est en vue », a mentionné M. Lebel. En 2014, plus de 65 % de nos exportations forestières étaient destinées aux États-Unis, générant 20 milliards de dollars pour l’économie canadienne et créant plus de 232 000 emplois dans l’industrie forestière. « L’échec de renégociations de l’un des accords commerciaux les plus importants entre le Canada et les États-Unis est inexcusable. Pour un gouvernement qui consacre un comité du cabinet entier aux relations entre le Canada et les États-Unis, il est clair que les Libéraux échouent encore une fois à venir en aide aux travailleurs de l’industrie forestière », a déclaré M. Todd Doherty, député de Cariboo‒Prince George. « À l’aube du Sommet des leaders nord-américains, il est temps que le Premier ministre s’engage sérieusement à discuter de cette question avec le président Obama, et de fournir des précisions sur la renégociation de l’Accord sur le bois d’œuvre. L’Opposition officielle ne laissera pas le gouvernement libéral abandonner un autre secteur des ressources de ce pays », a conclu le chef adjoint de l’Opposition officielle.