Hier, Pierre Paul-Hus, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de la Sécurité publique et de la Protection civile et Glen Motz, ministre associé du Cabinet fantôme conservateur responsable de la Sécurité publique et de la Protection civile, ont fait parvenir la présente lettre au premier ministre concernant la mise en accusation de quatre membres de l’Armée de libération populaire de la Chine (APL) pour avoir prétendument piraté les systèmes informatiques de l’agence d’évaluation du crédit Equifax. 19 000 Canadiens ont été touchés par le vol de données chez Equifax.
 
Cher premier ministre Trudeau,
 
Aujourd’hui, le ministère de la Justice des États-Unis a porté des accusations contre quatre membres de l’armée populaire de libération de la Chine (APL) pour le piratage d’Equifax ainsi que pour le vol d’informations personnelles de 2017.
 
En plus des 150 millions d’Américains dont les informations personnelles ont été volées, Equifax a admis que 19 000 Canadiens ont également été touchés par la fuite de données de 2017. Ces Canadiens se sont fait voler leur nom, leur adresse, leurs numéros et dates d’expiration de cartes de débit ou de crédit ainsi que leur numéro d’assurance sociale durant cette attaque.
 
Il est extrêmement inquiétant que ce piratage soit prétendument l’œuvre de membres de l’APL chinoise. Si cette accusation est prouvée devant les tribunaux, cela signifierait que l’APL a délibérément mené une attaque cybernétique commanditée par l’État contre des Canadiens afin de voler leurs informations personnelles.
 
À l’ère numérique, les Canadiens doivent être assurés que leurs informations personnelles sont en sécurité et que le gouvernement canadien les protégera d’agents étrangers qui se livrent au piratage, à l’espionnage ou à tout autre crime cybernétique pour obtenir ces informations. Ceci implique de sévir contre les cybercriminels et de nous assurer qu’ils seront poursuivis avec toute la rigueur de la loi.
 
Monsieur le premier ministre, de nombreuses questions s’imposent :

  • Comment le gouvernement entend-il protéger les informations personnelles des Canadiens et s’assurer qu’une telle attaque cybernétique ne puisse pas se reproduire ?
  • Le Canada accusera-t-il les membres de l’APL pour cette attaque cybernétique présumée envers les Canadiens ?
  • Le Canada était-il au courant, et le Canada a-t-il enquêté sur les présumés liens entre l’APL et cette attaque cybernétique envers les Canadiens ?
  • Comment le Canada s’assurera-t-il que ceux qui ont volé les informations personnelles de Canadiens soient traduits en justice ?

 
Il vous incombe de répondre à ces questions rapidement, et en temps opportun, pour les 19 000 Canadiens dont les informations personnelles ont été volées et pour tous les Canadiens qui s’attendent à ce que le gouvernement protège leurs informations personnelles des dangers à l’intérieur du pays comme à l’extérieur.
 
Cordialement,
 
 
Pierre Paul-Hus, député
Charlesbourg–Haute-Saint-Charles
Ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de la Sécurité publique et de la Protection civile
 
 
Glen Motz, député
Medicine Hat—Cardston—Warner
Ministre associé du Cabinet fantôme conservateur responsable de la Sécurité publique et de la Protection civile

 
 

-30-


Pour plus d’informations :

Bureau de Pierre Paul-Hus, député
[email protected]
613-996-1610

Bureau de Glen Motz, député
[email protected]
613-294-0519