OTTAWA (Ontario) – Aujourd’hui, Kelly Block, la ministre du Cabinet fantôme responsable des Services publics et de l’Approvisionnement, Dan Albas, le ministre du Cabinet fantôme responsable de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, et Raquel Dancho, la ministre du Cabinet fantôme responsable de la Diversité, de l’Inclusion et de la Jeunesse, ont écrit à l’ombudsman de l’approvisionnement pour lui demander d’examiner la décision du gouvernement Trudeau d’impartir à un fournisseur unique, l’organisme We Charity, un contrat de 900 millions de dollars pour administrer la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant. Cet organisme a déjà reçu cinq autres contrats du gouvernement libéral.

Voici un extrait de la lettre :

Confier un programme de 900 millions de dollars, destiné à rémunérer des étudiants et des jeunes diplômés pour un travail bénévole, à un tiers parti soulève des inquiétudes justifiées et un certain nombre de questions. En outre, les liens entre l’association WE Charity, le premier ministre et ses proches sont bien documentés.
 
Avant ce contrat massif de 900 millions de dollars, divers ministères ont signé des contrats avec We Charity pour des montants que votre bureau se doit d’examiner, étant donné que cela relève de votre juridiction.


La lettre se poursuit comme suit :

La tendance du gouvernement libéral à attribuer des contrats sans appel d’offres et à fournisseur unique à une organisation ayant des liens personnels étroits avec le premier ministre, qui est à la tête du gouvernement, est très préoccupante pour de nombreux Canadiens. Nous pensons qu’il serait très bénéfique pour les Canadiens et pour le principe d’un « gouvernement ouvert et transparent » que votre bureau examine ces contrats.

La lettre figure ici.