Ottawa (Ontario) – John Nater, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable du Patrimoine canadien, Karen Vecchio, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable des Femmes et de l’Égalité des genres et de la Jeunesse, et Richard Martel, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable des Sports, ont fait la déclaration suivante concernant l’incapacité des libéraux à faire passer les victimes avant la politique : 

« Les conservateurs croient que les allégations d’agression sexuelle et l’implication de Hockey Canada devraient être la principale priorité du Comité permanent du patrimoine canadien (CHPC) de la Chambre des communes. Lors des deux dernières réunions, nous avons proposé de commencer les audiences avec des représentants de Hockey Canada. Nous sommes déçus que les députés libéraux du Comité aient choisi de minimiser la question et de donner la priorité à d’autres sujets.

« Bien que les allégations concernant l’incident survenu en 2018 relèvent du système judiciaire, les allégations de complicité potentielle de Hockey Canada pour dissimuler cet incident et permettre de tels actes illégaux devraient préoccuper de toute urgence le Parlement et le ministère du Patrimoine canadien. Nous croyons que le Comité permanent du patrimoine canadien devrait utiliser tous les pouvoirs à sa disposition pour exiger des témoignages et des documents si une personne détenant des renseignements pertinents refuse de comparaître. Ceux qui ont participé à la dissimulation de l’incident depuis 2018 doivent être tenus responsables.

« Les lieux sportifs doivent être sûrs et accueillants pour tous les Canadiens. Nos organismes nationaux du hockey et de tous les autres sports ne doivent pas permettre une culture qui favorise les agressions ou le harcèlement de quelque nature que ce soit.

« Les conservateurs continueront à demander des comptes aux libéraux de Justin Trudeau afin que le Canada défende toujours les victimes et place leurs intérêts avant les criminels et les objectifs politiques. »