Ottawa (Ontario) – Dan Albas, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de l’Environnement et des Changements climatiques, et Alain Rayes, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable des Langues officielles et lieutenant politique pour le Québec, ont fait la déclaration suivante en réponse à la tentative du gouvernement libéral de retarder la publication de son plan officiel pour atteindre l’objectif climatique du Canada pour 2030 :  

« Aujourd’hui, le gouvernement libéral a annoncé qu’il utilisait un article de la nouvelle loi sur la “responsabilité” en matière de climat pour reporter le dépôt obligatoire de son plan climatique en mars.  

« Cette nouvelle survient une semaine à peine après que le commissaire à l’environnement a reproché au gouvernement libéral de n’offrir que des paroles en l’air en matière de changement climatique. La loi est entrée en vigueur de manière accélérée, l’été dernier, avant les élections, car le gouvernement a déclaré que le plan était nécessaire de toute urgence. Maintenant, les libéraux refusent d’agir parce que, dans les faits, ils n’ont aucun plan. 

« Les libéraux de Trudeau aiment établir des objectifs et s’engager à faire de grandes promesses lors des sommets internationaux, mais lorsqu’il s’agit d’inclure les provinces, les communautés, l’industrie et les Premières nations, ils préfèrent briser leurs promesses. 

« Les conservateurs du Canada n’ont pas peur de travailler fort et continueront d’exiger des libéraux qu’ils discutent avec tous les niveaux de gouvernement afin d’établir un véritable plan pour développer un avenir climatique sûr pour le Canada, tout en atteignant nos objectifs économiques. »