Lors d’une séance d’information, des commandants des Forces armées canadiennes ont dit aujourd’hui que les troupes canadiennes en Irak ont subi les tirs de l’ennemi à plusieurs reprises. En réponse, James Bezan, le porte-parole de l’Opposition officielle sur la Défense nationale, et le porte-parole associé Pierre Paul-Hus, ont fait la déclaration suivante : « Nous sommes extrêmement fiers du travail réalisé par les courageux hommes et femmes des Forces armées canadiennes, et nous leur en sommes reconnaissants. Nous soutenons pleinement nos militaires alors qu’ils forment, conseillent et aident les Forces de sécurité peshmergas et irakiennes dans le cadre de leurs efforts visant à reprendre la ville de Mosul. « Cependant, il est choquant et décevant que les Libéraux aient caché l’information sur les tirs ennemis contre des Canadiens. Cela démontre un changement de politique drastique. Sous le gouvernement conservateur précédent, les Forces armées faisaient des mises à jour régulières sur le moment et l’endroit où des militaires canadiens étaient obligés de tirer sur des combattants pour se défendre. « Les Canadiens sont en droit de savoir quels sont les risques encourus par nos militaires et quand ils sont impliqués dans des échanges de tirs. Il est inacceptable que les Libéraux retiennent délibérément cette information et qu’ils refusent maintenant de fournir des précisions. Le ministre de la Défense nationale doit des explications aux amis et aux familles de ces militaires déployés. « Ce goût du secret est hypocrite de la part des Libéraux, qui réclamaient encore et encore de l’information sur l’Opération IMPACT quand ils formaient l’opposition. En fait le gouvernement conservateur précédent a tenu 19 séances d’information technique et divulguait pleinement toute l’information sur les situations où nos militaires doivent se défendre. Avant février 2016, la contribution aérienne du Canada a été louangée comme étant ‘l’approche la plus transparente de toutes les forces participantes’. « La transparence du gouvernement conservateur précédent permettait aux Canadiens de suivre la mission tout en maintenant la sécurité opérationnelle. « Nous pressons les Libéraux de rétablir immédiatement les séances d’information régulières sur l’Opération IMPACT. Il est primordial que le gouvernement fasse des mises à jour sur la nature de la mission et les risques connexes. Les Canadiens et le Parlement méritent d’être informés de l’excellent travail fait par les hommes et les femmes membres des Forces armées canadiennes. »