11 avril 2019
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

OTTAWA (Ontario) – Stephanie Kusie, ministre du Cabinet fantôme responsable des Institutions démocratiques, a fait cette déclaration à la suite de la réunion du Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre pour étudier la façon de protéger les élections générales de 2019 ainsi que les menaces contre les élections en matière de sécurité et de renseignement.

« Le témoignage de la ministre aujourd’hui a plus que jamais clarifié que le gouvernement Trudeau négligeait de protéger le processus démocratique du Canada contre la menace d’ingérence étrangère.

« Les conservateurs ont demandé au gouvernement à plusieurs reprises d’énoncer clairement comment il comptait surveiller les cybermenaces et réglementer les plateformes de médias sociaux pour empêcher l’influence étrangère sur le discours public, tout en respectant le droit fondamental des Canadiens à la liberté d’expression.

« Les médias ont confirmé que des acteurs étrangers utilisent déjà les plateformes de médias sociaux pour influencer les élections et propager de fausses informations à propos de notre secteur des ressources et notre système d’immigration. Les Canadiens méritent de savoir exactement quels sont les critères que les libéraux comptent utiliser pour déterminer les menaces sérieuses dans le cadre des prochaines élections.

« Les conservateurs continueront de demander des comptes au gouvernement de Justin Trudeau et d’assurer que nos processus démocratiques soient protégés de l’influence étrangère. »

-30-

Pour obtenir plus d’information :

Bureau de Stephanie Kusie
[email protected]
Téléphone : 613-992-5304