Ottawa (Ontario) — John Brassard, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de l’Éthique et du Gouvernement responsable, a fait la déclaration suivante au sujet du commissaire aux élections fédérales qui a émis un avis d’infraction à George Chahal, député de Trudeau : 

« Aujourd’hui, le commissaire aux élections fédérales a jugé que le député de Trudeau, George Chahal, avait enfreint la loi électorale pour avoir volé du matériel de campagne de son adversaire lors de la dernière élection.  

« Dans sa décision, le commissaire a déclaré ‘‘qu’il y a donc des motifs raisonnables de croire que George Chahal a enfreint le paragraphe 325 (1) de la Loi, qui interdit d’empêcher ou d’entraver la transmission d’un message publicitaire électoral sans le consentement d’une personne ayant le pouvoir d’en autoriser la transmission”. 

« Il s’agit d’un autre exemple d’un modèle de comportement illégal de la part des libéraux de Trudeau afin de favoriser leurs propres intérêts politiques. Qu’il s’agisse du voyage sur l’île d’un milliardaire, du scandale de SNC-Lavalin ou du scandale des palourdes, les libéraux de Trudeau pensent clairement que les lois de ce pays ne s’appliquent pas à eux. 

« Les Canadiens doivent être assurés que ceux qui sont au pouvoir respectent la loi. Il ne peut y avoir deux ensembles de règles, un pour Trudeau et son parti, et un pour le reste d’entre nous. Justin Trudeau doit maintenant dire aux Canadiens quelle punition sera infligée à M. Chahal, ou s’il s’agit simplement d’une affaire habituelle pour un député de son caucus. 

« Les conservateurs du Canada continueront d’être la voix de ceux qui sont préoccupés par les violations de l’éthique à répétition, les infractions à la loi et le manque de responsabilité du gouvernement Trudeau. »