Le Parti conservateur organisera des débats de la course à la chefferie les 17 et 18 juin à Toronto. Le débat français aura lieu le 17 juin et le débat anglais, le 18 juin. Les deux débats seront retransmis en direct sur conservative.ca à partir de 19 h (HNE). Les Canadiennes et Canadiens auront la possibilité, au préalable de soumettre des questions aux candidats. Les débats seront animés par les coprésidents du Comité organisateur de l’élection du chef (COEC), Lisa Raitt et Dan Nowlan.

« Lors de la dernière élection à la chefferie, des dizaines de milliers de Canadiens ont participé à nos débats et ont donné à nos candidats une plateforme importante pour exprimer les différences dans leurs visions du parti et du pays », a déclaré Dan Nowlan. « Les débats sont conçus pour donner à nos quatre candidats l’occasion de présenter leurs idées et de répondre directement aux questions des membres et de la population. »

Les débats seront exclusivement consacrés aux questions du public et les Canadiennes et Canadiens sont invités à soumettre leurs questions enregistrées en vidéo sur notre site Web https://chefferie-pcc2020.ca/ avant le 10 juin. Les débats comporteront également une partie où les candidats débattront face à face.

« Ces débats permettront à nos candidats de tenir un solide échange d’idées et de politiques, tout en donnant aux membres la possibilité de mieux éclairer leur choix », a déclaré Lisa Raitt. « Alors que traditionnellement nous aurions organisé ces débats dans différentes parties du pays, l’incertitude que suscite actuellement la COVID-19 fait de cette façon la plus sensée de tenir ces débats. »

En raison des directives sanitaires liées à la COVID-19 et des ordres émanant du  gouvernement, les débats ne se dérouleront pas devant un public. Des mesures supplémentaires seront prises pour garantir le respect de la distance sociale entre les candidats et le personnel technique, notamment en séparant les candidats et en limitant le personnel présent lors des débats.

Le Parti conservateur annoncera qui sera la nouvelle cheffe ou le nouveau chef après le 21 août 2020, dès que les bulletins de vote pourront être correctement traités et examinés par les scrutateurs, tout en respectant les éventuelles directives sanitaires en vigueur à ce moment-là.