Ottawa (Ontario) – Gérard Deltell, ministre du Cabinet fantôme responsable de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable Ed Fast, ministre du Cabinet fantôme responsable des Finances, et Dan Albas, ministre associé du Cabinet fantôme responsable des Finances et de l’Inflation immobilière, ont fait la déclaration suivante concernant les priorités des conservateurs en vue de la prochaine séance :

« La montée en flèche de l’inflation et la crise du coût de la vie dévastent les familles partout au Canada.

« L’inflation a atteint son taux le plus élevé en une génération et les familles doivent débourser 5,7 pour cent de plus pour tout par rapport à l’année dernière. Les prix des logements ont doublé sous Justin Trudeau et ont augmenté de 29 pour cent l’année dernière. L’épicerie coûte aux familles 1 000 $ de plus cette année. Les salaires ne suivent pas, même avec une croissance modeste.

« Alors que quatre familles canadiennes sur cinq réduisent déjà leurs dépenses et limitent leur budget, la crise de l’accessibilité a été exacerbée par la montée en flèche du prix de l’essence, ce qui rend plus difficile pour les parents de se rendre au travail en voiture ou d’emmener leurs enfants à leur entraînement de hockey.

« À la rentrée parlementaire, les conservateurs se concentreront sur des solutions innovantes et efficaces pour lutter contre la crise du coût de la vie. Les conservateurs demandent aux libéraux de fournir un soulagement immédiat aux familles, en accordant un congé de TPS sur l’essence et le diesel. Cela soulagerait immédiatement tous les Canadiens à la pompe, réduisant les prix d’environ 5 pour cent, soit 8 cents le litre. Nous nous battrons pour les familles canadiennes qui ont été poussées au bord du gouffre par la crise du coût de la vie.

« Les Canadiens ne peuvent pas se permettre davantage de belles paroles et de promesse creuses de la part de Justin Trudeau.

« Les conservateurs seront toujours la voix des Canadiens qui cherchent un soulagement face à la montée en flèche du coût de la vie. Tout au long de cette session parlementaire, les conservateurs proposeront des solutions de bon sens pour laisser l’argent là où il doit être : dans les poches des Canadiens qui travaillent fort. »