Leona Alleslev, la chef adjointe des conservateurs du Canada et ministre du Cabinet fantôme responsable des Affaires étrangères, et James Bezan, le ministre du Cabinet fantôme responsable de la Défense nationale, ont fait la déclaration suivante, pressant les libéraux de Trudeau de profiter du voyage du ministre Champagne en Ukraine pour confirmer que le gouvernement fédéral va offrir un soutien militaire additionnel :

« Les conservateurs du Canada ne cessent de presser le gouvernement Trudeau de fournir des armes défensives létales aux Forces armées ukrainiennes. Alors que la souveraineté de l’Ukraine continue à être menacée, les conservateurs pensent que le devoir de soutenir et de protéger les personnes libres et souveraines ne devrait pas diminuer avec le temps.

« Même si dix millions de dollars d’armes promises aux peshmergas kurdes dorment dans des entrepôts depuis trois ans, les libéraux ignorent les demandes répétées de l’Ukraine pour un soutien militaire additionnel.

« Le refus de Trudeau d’augmenter le soutien à l’Ukraine dans sa guerre contre l’agression russe n’est qu’un autre exemple du faible leadership du premier ministre sur la scène internationale.

« Les libéraux de Trudeau doivent aussi rétablir la pratique consistant à fournir une imagerie RADARSAT aux Forces armées ukrainiennes pour qu’elles puissent défendre leurs frontières, leurs citoyens et leur souveraineté contre la milice de Poutine.

« Les conservateurs du Canada vont continuer à soutenir l’Ukraine dans sa lutte pour son intégrité territoriale et sa souveraineté, et à dénoncer le faible leadership de Justin Trudeau quand il échoue à le faire. »