Leona Alleslev, la chef adjointe des conservateurs du Canada et de l’Opposition officielle, et la ministre du Cabinet fantôme responsable des Affaires étrangères, a fait la déclaration suivante :
 
« En raison de cette crise, de nombreux Canadiens sont bloqués à l’étranger et cherchent désespérément à rentrer chez eux. Les Canadiens bloqués à l’étranger font face à une incertitude et une inquiétude croissantes alors que la COVID-19 se propage, que les frontières ferment et que des pays limitent rapidement les déplacements. 
 
« Cette dernière semaine, de nombreux Canadiens se sont adressés aux conservateurs, mécontents du système de rapatriement que le gouvernement a mis en place. Il s’agit notamment de Canadiens vulnérables à qui on a dit qu’ils avaient été choisis pour un vol de rapatriement, pour découvrir ensuite que le système ne leur permettait pas d’acheter un billet d’avion.
 
« Les conservateurs pressent le gouvernement de prendre immédiatement les mesures suivantes pour soutenir le rapatriement des Canadiens pendant la crise de la COVID-19 :
 

  1. Réparer le système actuel pour assurer que les Canadiens vulnérables identifiés comme étant une priorité reçoivent des billets confirmés pour les vols désignés.
  2. Noliser des vols commerciaux pour rapatrier les Canadiens et conclure des ententes de paiement directement avec eux.
  3. S’il est impossible d’organiser des vols nolisés, déployer des avions militaires pour rapatrier les Canadiens.

« Les Canadiens qui sont bloqués à l’étranger s’attendent à un processus juste, opportun et efficace pour assurer qu’ils rentrent chez eux. Nous comprenons que c’est une situation extraordinaire, mais les innombrables messages que les conservateurs reçoivent indiquent clairement que le système actuel doit changer de toute urgence.

« Les conservateurs vont continuer à utiliser leur solide opposition pour poser les questions difficiles au nom des Canadiens et présenter des solutions constructives afin d’assurer que personne n’est oublié. »