Ottawa (Ontario) – L’honorable Erin O’Toole, chef des conservateurs du Canada et de l’Opposition officielle, a fait la déclaration suivante sur la motion de la Journée de l’opposition visant à former un comité spécial afin d’examiner l’échec du gouvernement libéral à agir pendant les années et les mois qui ont précédé la chute de l’Afghanistan : 

« Justin Trudeau a fait passer ses propres intérêts politiques avant la protection de milliers de Canadiens et d’Afghans. Il a fait passer une élection opportuniste avant le sauvetage de personnes en danger. Des gens ont été trahis et la réputation du Canada en paie le prix. 

« Les Canadiens ont vu l’horreur des personnes courant sur des pistes, de familles tentant désespérément de fuir l’Afghanistan et de femmes ayant peur de la répression des talibans. Ces images sont gravées dans nos mémoires et le Parlement doit faire maintenant le travail que l’élection l’a empêché de faire.  

« Justin Trudeau et son gouvernement libéral doivent expliquer pourquoi ils n’ont pas agi. Les Canadiens méritent de savoir ce qui aurait pu être fait pendant les années et les mois avant que la crise éclate cet été, et ce qui pourrait être fait maintenant pour rattraper le temps perdu. 

« C’est pourquoi les conservateurs du Canada utilisent leur première motion de l’opposition à la 44e législature afin de demander la formation d’un comité spécial afin d’examiner l’échec du gouvernement libéral à agir pendant les années et les mois qui ont précédé la chute de l’Afghanistan.  

« Les conservateurs vont être la voix de ceux qui fuient la violence et la persécution. Nous n’allons pas arrêter tant que des gens sont en péril parce qu’ils ont porté un drapeau canadien sur leur manche ou dans leur cœur. » 

La motion de la Journée de l’opposition figure ici.