Un nouveau gouvernement conservateur déploiera de nouvelles stratégies, créera des partenariats et fournira du financement pour soutenir cette industrie cruciale

Alfie MacLeod, candidat conservateur dans Cap-Breton – Canso, et Eddie Orrell, candidat conservateur dans Sydney – Victoria, ont parlé aujourd’hui aux pêcheurs commerciaux à Glace Bay du plan d’Andrew Scheer visant à promouvoir et à soutenir les pêcheries au Canada grâce à de nouvelles stratégies et des partenariats afin de renforcer les relations avec l’industrie et établir des consensus sur la manière de restaurer les stocks de poisson. Les candidats conservateurs ont fait des annonces similaires partout au pays.

« Les libéraux de Justin Trudeau n’ont pas consulté les pêcheurs au cours des quatre dernières années, ce qui a eu un impact réel sur nos collectivités côtières, a déclaré Alfie MacLeod. Les moyens de subsistance dans notre province dépendent de la pêche. Les conservateurs travailleront avec les Néo-Écossais pour renforcer cette ressource vitale. »

Pour rétablir la concertation et la consultation et mieux soutenir les pêcheries, un nouveau gouvernement conservateur va :

  • Créer des comités consultatifs regroupant des pêcheurs commerciaux et sportifs, des Autochtones, et d’autres experts au besoin afin de rebâtir les stocks essentiels et de s’assurer que tout le monde travaille ensemble.
  • Mettre en valeur et rebâtir les stocks de saumon sauvage de l’Atlantique et du Pacifique en soutenant davantage les projets communautaires de conservation et de mise en valeur et en augmentant le coût des timbres de conservation du saumon pour les non-résidents au profit de la Fondation du saumon du Pacifique. 
  • Parachèver de nouveaux plans pour le rétablissement de toutes les pêches essentielles du Canada et élaborer au besoin des stratégies pour la gestion des prédateurs et des espèces envahissantes.
  • Révoquer les mesures qui contournent les consultations communautaires sur les aires marines protégées tout en s’assurant que le processus de consultation est rigoureux et rapide. Les changements apportés par Justin Trudeau ont court-circuité d’importantes consultations communautaires sur les aires marines protégées.
  • Travailler de concert avec l’industrie à l’élaboration d’une stratégie pour prévenir la fraude au chapitre des fruits de mer.
  • Adopter une loi moderne sur l’aquaculture.
  • Soutenir le développement de technologies et de pratiques qui réduisent les contacts entre le saumon sauvage et saumon d’élevage.

« Il est extrêmement important de souligner le rôle déterminant des pêcheries dans nos économies locales, a dit Alfie MacLeod. Afin d’entretenir les infrastructures et de soutenir les collectivités, un nouveau gouvernement conservateur accordera 250 millions de dollars de plus pour l’entretien des ports pour petits bateaux ».

Le soutien à nos pêches est également un volet important du Vrai plan pour protéger notre environnement des conservateurs.Dans le cadre de nos interventions pour combattre le plastique dans les océans, un nouveau gouvernement conservateur collaborera avec ses partenaires internationaux afin de réduire la prévalence des filets fantômes, ou des filets abandonnés ou perdus, dans lesquels se prend la faune marine et qui contribuent à l’accumulation du plastique dans les océans du monde. Nous travaillerons à protéger nos océans contre une des formes les plus meurtrières de déchets marins.

« Un nouveau gouvernement conservateur appuiera notre industrie de la pêche afin d’assurer la prospérité soutenue de nos collectivités et de nos économies locales, a dit Eddie Orrell. Ces stratégies, ces partenariats et ce financement sont des mesures incontournables pour s’assurer que cette industrie cruciale demeure prospère ».

Andrew Scheer, chef des conservateurs du Canada : « Justin Trudeau n’est pas celui qu’il prétend être. Dans cette élection, les Canadiens ont le choix : entre le manque de jugement de Justin Trudeau et un nouveau gouvernement conservateur positif qui prendra des mesures immédiates pour nous donner plus d’aide chez nous ». 

Document de soutien :

Document d’information