Ottawa (Ontario) — Melissa Lantsman, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable des Transports, et Luc Berthold, chef adjoint et Lieutenant politique pour le Québec, ont fait la déclaration suivante au sujet de la motion de l’opposition conservatrice d’aujourd’hui :

« Les protocoles liés à la COVID-19 désuets du gouvernement libéral dans les aéroports causent des retards extrêmes, des files d’attente, des arriérés et des correspondances manquées.

« Alors que les alliés du monde entier, comme l’Union européenne et les États-Unis, ont assoupli les règles pour les passagers sur les vols et dans les aéroports, les voyageurs canadiens sont toujours soumis à des protocoles inutiles qui causent des retards importants.

« Dans certains cas, des passagers sont restés bloqués sur le tarmac pendant plus de 75 minutes, car les douanes sont tellement encombrées qu’il n’y a pas assez d’espace physique pour faire la queue.

« Avant la pandémie, il fallait 15 à 30 secondes à un agent de l’Agence des services frontaliers du Canada pour dédouaner un passager arrivant de l’étranger. Les questions de santé COVID-19 du gouvernement ont augmenté le temps de traitement de deux à quatre fois — parfois plus de deux minutes. Les aéroports citent directement les politiques gouvernementales comme étant la raison de ces retards.

« Lorsqu’on lui a demandé un échéancier indiquant quand ces problèmes pourraient être résolus, le ministre libéral des Transports n’en a pas donné. Au lieu d’assumer la responsabilité des retards, le ministre a blâmé les “voyageurs hors pratique” qui causent des retards aux points de contrôle de sécurité.

« L’industrie de l’aviation et du tourisme au Canada a été durement touchée — nous devons soutenir la reprise économique au Canada au lieu de restreindre inutilement les voyages. Notre réputation mondiale en tant que destination de voyage de premier choix est en danger.

« Les experts de l’industrie provenant d’un large éventail de disciplines appellent le gouvernement à abandonner les restrictions sur les voyages. Ces restrictions ont de nombreuses répercussions sur la durée des voyages au Canada, sur notre économie et sur la réputation internationale du pays.

« Le gouvernement NPD-Libéral a l’occasion de montrer aux Canadiens qu’il suit les données scientifiques et qu’il est sérieux dans sa volonté de prévenir ces retards inacceptables en appuyant notre motion conservatrice et en rétablissant les règles et les niveaux de service prépandémiques pour les voyages. À mesure que les voyages reviennent aux niveaux prépandémiques, les aéroports devraient en faire autant. »

La motion de la journée de l’opposition conservatrice peut être trouvée ici.