Ottawa (Ontario) – L’honorable Candice Bergen, Cheffe du Parti conservateur du Canada et de l’Opposition officielle, a fait la déclaration suivante au sujet du ministre libéral de la Sécurité publique, Marco Mendicino:

« Le ministre de la Sécurité publique de Justin Trudeau a induit les Canadiens en erreur. On ne peut pas lui faire confiance.

« Marco Mendicino a menti et trompé les Canadiens pour justifier que le gouvernement libéral s’octroie des pouvoirs d’urgence sans précédent. C’est inacceptable.

« Le ministre Mendicino doit démissionner pour avoir menti aux Canadiens et les avoir induits en erreur au sujet de la Loi sur les mesures d’urgence.

« Le ministre a affirmé à plusieurs reprises que le gouvernement n’avait invoqué la Loi sur les mesures d’urgence que « sur recommandation de la police », mais les témoignages de la commissaire de la GRC, Brenda Lucki, et du chef du Service de police d’Ottawa prouvent que ce n’était pas le cas.

« Nous savons maintenant que la police n’a jamais demandé au gouvernement d’invoquer la Loi sur les mesures d’urgence. Cela confirme ce que les conservateurs savent depuis le début au sujet de l’invocation de la Loi sur les mesures d’urgence par le premier ministre, à savoir qu’elle n’était pas nécessaire et que les libéraux n’avaient aucune raison de l’invoquer.

« La Loi sur les mesures d’urgence donne au gouvernement des pouvoirs sans précédent, semblables à ceux d’un temps de guerre. C’est pourquoi le gouvernement libéral doit être honnête, ouvert et transparent avec les Canadiens sur les raisons pour lesquelles il s’est octroyé ces pouvoirs.

« Il est inacceptable que le ministre Mendicino croie que les Canadiens ne méritent pas un compte rendu véridique des raisons pour lesquelles ces pouvoirs ont été invoqués, et il est inacceptable qu’il tente de tisser une toile d’informations erronées et de désinformation pour détourner les Canadiens de la vérité.

« Les conservateurs exigeront des réponses. Nous demandons au ministre Mendicino de démissionner et au gouvernement libéral de dire la vérité aux Canadiens.

« Les conservateurs continueront à se battre pour les Canadiens. Nous demanderons des comptes au gouvernement libéral et nous utiliserons tous les outils à notre disposition pour nous assurer que le premier ministre justifie ses actions auprès des Canadiens. »