L’honorable Ed Fast, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, et Raquel Dancho, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de la Sécurité publique, ont écrit la lettre suivante au ministre Mendicino et au ministre Champagne concernant les nouvelles récentes selon lesquelles les entreprises de télécommunications canadiennes demandent une compensation de plus d’un million de dollars aux contribuables pour retirer et remplacer l’infrastructure Huawei de leurs réseaux :

Nous vous écrivons à la suite de récents rapports indiquant que les plus grosses firmes de télécommunications du Canada veulent recevoir une indemnisation de plus d’un milliard de dollars des contribuables si la firme Huawei est interdite sur les réseaux de télécommunications canadiens.

Depuis plus de trois ans, des experts en sécurité, des pays alliés, la Chambre des communes et des Canadiens pressent votre gouvernement de répondre à de graves préoccupations relatives à la sécurité nationale et d’interdire Huawei dans l’infrastructure 5G du Canada. Tous les alliés du Groupe des cinq ont interdit ou sévèrement limité l’utilisation de Huawei dans leur infrastructure 5G, craignant que cette technologie soit utilisée à des fins d’espionnage et nuise à leur sécurité et à leurs intérêts économiques.

Huawei exploite l’incapacité du gouvernement fédéral de faire preuve de leadership sur cette question et de prendre des mesures décisives, et a vendu chaque année des centaines de millions de dollars de matériel critique à des entreprises canadiennes, matériel qui a été installé sur leurs réseaux partout au pays.

Les retards et l’indécision du gouvernement libéral ont des conséquences. Les firmes de télécommunications canadiennes veulent une indemnisation de plus d’un milliard de dollars des contribuables pour supprimer et remplacer l’infrastructure de Huawei sur leurs réseaux. 

Les consommateurs canadiens paient déjà certains des frais mensuels les plus élevés du monde pour la téléphonie cellulaire. De plus, les contribuables canadiens – qui vivent déjà avec une inflation record et luttent pour acheter des produits et services de base comme l’épicerie, l’essence et le chauffage résidentiel – ne devraient pas être obligés de subventionner les décisions privées de certaines des entreprises les plus rentables du Canada. Les Canadiens ne devraient pas devoir payer pour l’échec du gouvernement Trudeau à prendre la bonne décision et à interdire Huawei il y a des années.

Nous demandons que votre gouvernement rejette catégoriquement les demandes d’indemnisation des grosses firmes de télécommunications canadiennes. Une fois encore, les conservateurs demandent que votre gouvernement fasse preuve de transparence et fixe une date pour la décision d’interdire Huawei dans l’infrastructure 5G du Canada afin de protéger notre sécurité nationale.

Pour voir la lettre d’origine, cliquez ici.