CALGARY (Alberta) – L’hon. Michelle Rempel Garner, la ministre du Cabinet fantôme responsable de la Santé, et Pierre Paul-Hus, le ministre du Cabinet fantôme responsable des Services publics et de l’Approvisionnement, ont fait la déclaration suivante au sujet de l’annonce selon laquelle le gouvernement va exiger que tous les voyageurs aériens subissent un test indiquant qu’ils n’ont pas la COVID-19 avant d’entrer au Canada :
 
« Nous sommes heureux d’apprendre que les libéraux de Trudeau suivent enfin nos conseils et envisagent d’établir des protocoles de dépistage pour les voyageurs internationaux qui reviennent au Canada. Cependant, le manque de détails sur cette annonce sème la panique chez les Canadiens qui sont actuellement à l’étranger. Le gouvernement a eu des mois pour mettre un système en place et fait aujourd’hui une annonce désordonnée pour contrer la mauvaise couverture médiatique, au lieu de présenter un plan réfléchi et transparent. Les Canadiens qui sont à l’étranger méritent mieux.
 
« Voilà pourquoi le gouvernement doit immédiatement fournir l’information suivante aux Canadiens :

  • Quand cette exigence va-t-elle entrer en vigueur et est-ce que les Canadiens qui sont actuellement à l’étranger vont être exemptés ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
  • Si les Canadiens qui sont actuellement à l’étranger doivent subir un test de dépistage PCR avant leur retour, quelles dispositions vont être prises pour les Canadiens qui se trouvent actuellement dans des pays où les tests de dépistage PCR ne sont pas facilement accessibles ?
  • Quel type de certification sur les tests PCR sera requis, compte tenu du fait que les normes des tests peuvent varier selon le fournisseur et le type de test, et pourquoi les compagnies aériennes sont-elles responsables de la gestion de cette exigence ?
  • Pourquoi est-ce une meilleure option que celle de faire tester les voyageurs à leur arrivée dans les aéroports canadiens par des responsables canadiens réglementés avec une facilité de certification, comme c’est le cas avec le projet pilote à l’aéroport de Calgary ? 
  • Est-ce que le gouvernement s’attend à ce que les compagnies aériennes appliquent cette exigence et refusent l’embarquement de citoyens canadiens ?
  • Le gouvernement dit qu’il s’attend à ce que les compagnies aériennes jouent un rôle majeur dans ce système. Le gouvernement a-t-il seulement consulté les compagnies aériennes quant à leur capacité de le faire, et dans quels délais ?
  • Où les Canadiens qui sont actuellement à l’étranger peuvent-ils obtenir de l’information sur cette nouvelle exigence ? Le gouvernement fédéral va-t-il créer un portail ou est-ce que cette responsabilité va aussi être déléguée aux compagnies aériennes qui manquent déjà de ressources ?

 
« Depuis ce matin, les bureaux de nos députés commencent à recevoir des demandes de voyageurs paniqués par cette nouvelle exigence. Il faut immédiatement fournir des précisions afin d’éviter de créer une confusion pour tous les Canadiens, tout en protégeant la santé publique. Justin Trudeau a eu des mois pour se préparer, et l’annonce désordonnée d’aujourd’hui est irresponsable.
 
« Les conservateurs du Canada vont continuer à présenter des solutions pour que le gouvernement protège les Canadiens en pleine pandémie. Nous allons continuer à exiger les réponses dont les Canadiens ont besoin afin d’assurer la clarté de la réponse du gouvernement à la COVID-19. » 
 

-30-


Pour obtenir plus d’informations :

Bureau de l’hon. Michelle Rempel Garner, C.P., députée
Calgary Nose Hill
[email protected]
613-219-3452

Bureau de Pierre Paul-Hus, député
[email protected]
613-996-1610