OTTAWA (Ontario) – L’hon. Michelle Rempel Garner, la ministre du Cabinet fantôme responsable de la Santé, Shannon Stubbs, la ministre du Cabinet fantôme responsable de la Sécurité publique et de la Protection civile, et Pierre Paul-Hus, le ministre du Cabinet fantôme responsable des Services publics et de l’Approvisionnement, ont fait la déclaration suivante au sujet de la prolongation de l’interdiction des vols afin de contrôler la propagation du nouveau variant de la COVID-19 identifié au Royaume-Uni :
 
« Nous devons tout mettre en œuvre pour assurer que la nouvelle souche de COVID-19 ne se propage pas au Canada. Cela comprend des mesures de prévention et de détection prudentes pour les gens qui entrent au Canada. Les conservateurs ont été les premiers parlementaires à exiger la fermeture de la frontière dès février 2020.
 
« Cependant, pour que ces mesures soient efficaces, il faut que le gouvernement fédéral arrête de prendre des mesures floues et arbitraires, qui sont difficiles à appliquer ou à respecter. Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les règles de surveillance relatives aux déplacements aériens sont réactives au lieu d’être proactives, elles sont disparates et changent sans cesse, et il y a peu d’information publique cohérente sur les exemptions, la conformité et plus encore. 
 
« Cette tendance se poursuit avec l’annonce d’aujourd’hui. Depuis le début, nous demandons au gouvernement d’administrer des tests de dépistage aux frontières et aux aéroports pour tous les voyageurs, de toutes les provenances, comme façon plus efficace de stopper la propagation de la COVID-19. Le gouvernement fédéral ignore cette demande, alors que nombre de nos alliés imposent déjà cette exigence. Il préfère imposer des interdictions et des exigences floues, qui changent sans cesse et qui créent un chaos pour les familles, et qui permettent à la majorité des gens qui traversent nos frontières comme travailleurs essentiels d’entrer au pays sans être testés. Cela rend le Canada vulnérable à l’entrée de nouveaux variants de la COVID-19 et mine la capacité d’appliquer des mesures de quarantaine des organismes d’application de la loi qui manquent de ressources. 
 
« Aujourd’hui, les conservateurs demandent de nouveau au gouvernement libéral de faire ce qu’il aurait dû faire il y a six mois : exiger, en plus des mesures de surveillance et de mise en quarantaine arbitraires et incohérentes, que les voyageurs subissent un test de dépistage de la COVID-19 avant et après leur arrivée. De plus, nous demandons de nouveau au gouvernement fédéral de préciser comment il surveille les nouveaux variants potentiels de la COVID-19.
 
« Les conservateurs vont continuer à se battre pour la santé et la sécurité des Canadiens, et pour la certitude qu’ils méritent de leur gouvernement fédéral. »
 

-30-


Pour obtenir plus d’informations :

Bureau de l’hon. Michelle Rempel Garner, C.P., députée
Calgary Nose Hill
[email protected]
613-219-3452

Bureau de Shannon Stubbs, députée
[email protected]
613-290-1081

Bureau de Pierre Paul-Hus, député
[email protected]
613-996-1610