Ottawa (Ontario)– Matt Jeneroux, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable du Logement et de la Diversité et de l’Inclusion, et Luc Berthold, Chef adjoint et Lieutenant politique pour le Québec, ont publié aujourd’hui la déclaration suivante en réponse au rapport d’information sur le marché du logement de la SCHL :

« Le rapport publié aujourd’hui par la SCHL fait un trou dans le discours des libéraux sur le logement, révélant que leur plan ne permettra pas de rendre les logements plus abordables pour les Canadiens.

« Le rapport identifie un manque à gagner de 3,5 millions de logements entre les taux actuels de nouvelles constructions et la base de référence pour l’accessibilité au logement pour les Canadiens, ce qui signifie que plus de 22 millions de logements sont nécessaires d’ici 2030. En d’autres termes, ce rapport est la confirmation la plus récente de ce que les conservateurs n’ont cessé de mettre en garde.

« Le gouvernement libéral a eu six ans pour régler le problème de l’accessibilité au logement et n’a pas réussi à élaborer un plan qui fonctionne. Au lieu de cela, il s’en tient à un système défaillant qui favorise les acheteurs étrangers au détriment de l’abordabilité pour les Canadiens et qui continue de voir l’offre s’éloigner de la demande.

« Alors que les familles et les jeunes sont expulsés du marché et abandonnent le rêve de l’accession à la propriété, les Canadiens ne peuvent pas se permettre d’autres promesses vides et programmes ratés de Justin Trudeau. Depuis que les libéraux ont formé le gouvernement en 2015, le prix moyen d’une maison a presque doublé. Rien qu’au cours de l’année dernière, les prix ont bondi de près de 20 pour cent, rendant le rêve de l’accession à la propriété inaccessible pour les familles et les jeunes partout au Canada, et entraînant les coûts de location exorbitants que nous constatons dans les villes du pays.

 « Trop, c’est trop. Les conservateurs continueront de se battre pour les familles et les jeunes du Canada qui ont du mal à payer leur loyer et qui renoncent à devenir propriétaires. Nous continuerons de prôner des mesures qui augmentent l’offre, combattent le blanchiment d’argent, améliorent les politiques hypothécaires et simplifient le code fiscal. Notre plan fournira des solutions significatives qui donnent la priorité aux Canadiens et mettent les familles au premier plan, et non les spéculateurs. »