Ottawa (Ontario) — Luc Berthold, chef adjoint de l’Opposition officielle et Lieutenant politique pour le Québec, Kyle Seeback, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de l’Environnement et du Changement climatique, et Greg McLean, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable des Ressources naturelles ont fait la déclaration suivante après la publication du rapport du printemps 2022 du commissaire à l’environnement :

« Le rapport du commissaire confirme ce que nous disons depuis le début : le gouvernement libéral est plus préoccupé par les annonces que par les résultats et leur stratégie détruit des milliers d’emplois sans résultat positif.

« Le gouvernement libéral n’a jamais respecté une cible environnementale, une projection économique ou un échéancier. Les Canadiens ont toutes les preuves dont ils ont besoin — y compris de la part d’un agent du Parlement — que l’approche de ce gouvernement en matière de cibles d’émissions est irréaliste.

« Lorsqu’il décrit la performance du gouvernement libéral en matière de changement climatique et de soutien aux travailleurs dans le cadre d’une ‘transition juste’, le commissaire n’a pas mâché ses mots. Il a déclaré que le gouvernement était ‘mal préparé et trop lent’ qu’il avait été ‘irréaliste’ et ‘trop ambitieux’ et qu’il n’avait pas précisé comment il comptait atteindre ses objectifs.

« L’approche du gouvernement libéral pour remédier à ses échecs en matière de politique environnementale consiste à introduire de nouveaux objectifs qu’il n’a pas l’intention d’atteindre et à augmenter la taxe inutile sur le carbone de Trudeau, au détriment des Canadiens. Une taxe qui, selon le commissaire, est un fardeau pour les Canadiens.

« Le plus inquiétant pour les Canadiens qui s’inquiètent de l’avenir est l’avertissement selon lequel le gouvernement libéral met en péril plus de 170 000 emplois de travailleurs canadiens sans plan crédible pour étayer ses grandes hypothèses et sa pensée magique. Cela s’ajoute aux 180 000 emplois dans le secteur de l’énergie qui ont déjà été détruits sous ce gouvernement libéral.

« Il est clair que le gouvernement a poursuivi un faux discours sur l’avenir énergétique du Canada et qu’il est prêt à sacrifier notre main-d’œuvre qualifiée, qui a tant contribué à notre prospérité nationale et à notre durabilité.

« Il n’y a rien de ‘juste’ dans les plans de ce gouvernement qui visent à créer une pauvreté nationale tout en continuant à rater tous ses objectifs et à rompre toutes ses promesses en matière de climat. Nous continuerons d’être la voix de nos secteurs des ressources de renommée internationale et d’exiger du gouvernement libéral qu’il rende des comptes sur les échecs de son plan climatique. »