Ottawa (Ontario) – Les conservateurs du Canada auront leur nouveau chef élu samedi le 10 septembre.

Le Comité organisateur de l’élection du chef (COEC) a adopté les règles et procédures pour l’élection du chef mercredi. L’ensemble complet des règles, dans les deux langues officielles, sera rendu public plus tard cette semaine.

Les dates clés et les exigences des candidats convenues par le COEC sont les suivantes :

  • Les candidats potentiels auront jusqu’au 19 avril pour postuler à l’élection du chef. Comme ce fut le cas lors de l’élection du chef de 2020, les candidats fourniront des frais d’inscription totaux de 200 000 $, en plus d’un dépôt de conformité de 100 000 $ (remboursable une fois l’élection du chef est terminée).
  • La date limite de soumission des demandes d’adhésion est le 3 juin. Comme ce fut le cas lors des courses de 2017 et 2020, le personnel du parti disposera ensuite de plusieurs semaines pour vérifier l’éligibilité, suivies d’une période de campagnes à la chefferie pour examiner l’exactitude de la liste électorale finale proposée.
  • Les bulletins de vote doivent être envoyés par la poste aux membres du parti fin juiller/début août.

« En tant que parti avec une longue tradition d’engagement populaire, ces dates permettront au plus grand nombre de Canadiens et Canadiennes possible de se joindre au Parti conservateur et de participer à l’élection de notre prochain chef », a déclaré Ian Brodie, président du COEC. « Cela permettra également aux député(e)s conservateurs et conservatrices de revenir à la Chambre des communes en septembre avec un nouveau chef en place pour affronter Justin Trudeau et les libéraux. »

Depuis sa nomination par l’Exécutif national du parti le 16 février, le COEC s’est réuni trois fois.

« Au nom du COEC, je suis reconnaissant pour les nombreuses idées soumises par les conservateurs à travers le Canada pour organiser une élection du chef », a ajouté Brodie. « Nous sommes convaincus qu’en suivant les règles et procédures adoptées par le COEC, qui sont conformes à la Constitution du parti, les conservateurs du Canada peuvent organiser une élection du chef ouverte, équitable, transparente, démocratique et professionnelle. »