Ottawa (Ontario) – John Nater, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable du Patrimoine canadien, Richard Martel, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable des Sports, et Karen Vecchio, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable des Femmes et de l’Égalité des genres et de la Jeunesse, ont fait la déclaration suivante au sujet des deux audiences d’urgence du comité concernant le traitement par Hockey Canada des allégations d’agression sexuelle : 

« Les audiences du Comité permanent du patrimoine canadien sur l’implication de Hockey Canada dans les allégations d’agression sexuelle ont permis d’entendre des témoignages faisant état d’une organisation opaque, qui ne rend de comptes à personne, et qui aurait dissimulé des allégations d’agressions sexuelles. Il est clair que Hockey Canada dissimule ces cas et passe à autre chose. La haute direction de l’organisation a prouvé aux Canadiens qu’elle est incapable de prendre les mesures nécessaires pour obliger les coupables à rendre des comptes et empêcher que d’autres actes de violence sexuelle ne soient éventuellement commis.

« Les choses doivent changer.

« Hier nous avons appris que des représentants du gouvernement étaient au courant des allégations d’agression sexuelle de 2018 depuis 4 ans. Il est inacceptable que la ministre n’ait pas demandé à être mise au courant de ce genre d’information, et que les fonctionnaires n’aient pas choisi d’informer la ministre.

« Bien que la décision du gouvernement de suspendre le financement de Hockey Canada soit une étape nécessaire, la ministre St-Onge doit en faire beaucoup plus pour réformer la culture au sein de son propre ministère et le monde du sport.

« Comment les Canadiens peuvent-ils faire confiance aux dirigeants de Hockey Canada pour apporter des changements significatifs alors qu’ils n’ont rien dit de ces graves accusations pendant toutes ces années ? De plus, comment les Canadiens peuvent-ils faire confiance à la ministre des Sports, alors qu’elle a été tenue dans l’ignorance par son propre ministère ?

« Le fait est que le gouvernement a abandonné les Canadiens en ne donnant pas suite aux allégations, et en continuant à financer Hockey Canada alors qu’il connaissait la gravité de ces allégations.

« Le financement ne pourra pas reprendre tant que les responsables de Hockey Canada ne seront pas tenus responsables. Cela signifie qu’il doit y avoir un changement de leadership. Qui plus est, le simple fait que Sport Canada n’ait pris aucune mesure et n’ait rien fait de cette information prouve que le ministère a besoin d’un changement significatif.

« Les conservateurs continueront à se battre pour que Hockey Canada, Sport Canada et le gouvernement libéral fassent preuve de transparence et de responsabilité, afin de veiller à ce que cette culture toxique soit éliminée et que la protection des victimes passe avant celles des joueurs de hockey et des représentants du gouvernement. »