Ottawa (Ontario) – Aujourd’hui, le député Frank Caputo, ministre du Cabinet fantôme responsable des Anciens combattants et ministre adjoint du Cabinet fantôme responsable de la Défense nationale, et Pierre Paul-Hus, ministre du Cabinet fantôme responsable des Services publics et de l’Approvisionnement, ont fait la déclaration suivante sur la décision du gouvernement libéral d’attendre à la dernière minute pour s’attaquer à la situation de l’arriéré au ministère des Anciens Combattants :

« Après des mois de pression de la part des conservateurs, des organismes de défense des anciens combattants, des anciens combattants eux-mêmes et de leurs familles, le gouvernement libéral a finalement annoncé la prolongation des contrats du personnel temporaire afin de réduire l’arriéré des demandes de prestations d’invalidité d’Anciens Combattants Canada (ACC).

« Attendre la dernière minute pour aborder cette étape cruciale a créé une incertitude inutile pour nos anciens combattants.

« Lorsque des employés temporaires ont été embauchés pour gérer l’arriéré, l’intention du gouvernement était de réduire ce dernier à 5 000 d’ici 2022. Actuellement, cet arriéré compte 34 000 demandes.

« Ces employés temporaires devaient voir leur contrat expirer la semaine prochaine. Le gouvernement est resté dans l’inaction et a choisi d’ignorer les nombreuses demandes des conservateurs de suivre les recommandations des experts et de prolonger ces contrats. Même le ministère lui-même a tenté d’avertir le gouvernement que si les contrats de ces employés n’étaient pas prolongés, l’arriéré augmenterait de 50 pour cent d’ici janvier.

« J’ai bon espoir que cette prolongation de dernière minute fera une différence, mais le gouvernement doit maintenant tout faire pour offrir aux anciens combattants et à leurs familles les soins que ces derniers méritent. Bien que le gouvernement se soit engagé à s’attaquer à l’arriéré, j’implore le ministère de s’attaquer également à la charge de travail élevée et aux conditions de travail des gestionnaires de cas d’ACC.

« Nous croyons que nos anciens combattants et leurs familles méritent de la franchise et de la transparence et qu’ils ne devraient pas être traités comme une arrière-pensée par ce gouvernement libéral. Les conservateurs reconnaissent le sacrifice et le service de nos anciens combattants et de leurs familles, et nous continuerons à nous battre en leur nom. »