18 août 2021

Québec, (Québec) – Le Contrat avec les Québécois et les Québécoisesannoncé aujourd’hui par l’honorable Erin O’Toole, chef des conservateurs du Canada, a pour objectif de relancer l’économie, de développer les régions et de défendre les intérêts de la nation québécoise. Dans les 100 premiers jours d’un gouvernement conservateur, plusieurs actions seront mises en place pour donner au Québec les pouvoirs d’une nation. 

« Après six ans de gouvernement centralisateur et brouillon de Justin Trudeau, le Québec a besoin de changement, », a dit O’Toole. « On va travailler ensemble pour le remplacer. Les Québécois et les Québécoises méritent un gouvernement fédéral qui les écoute, et qui les respecte. C’est plus qu’une promesse, c’est un contrat. Les conservateurs vont relancer l’économie, contribuer au développement de nos régions, respecter la nation québécoise et protéger la langue française. Nous allons aussi nous assurer que les nationalistes québécois sont bien représentés à la table des décisions à Ottawa, en plus d’être un gouvernement qui va toujours respecter les droits humains incluant le droit des femmes de choisir pour elles-mêmes. » 

Durant les 100 premiers jours d’un gouvernement conservateur, Erin O’Toole et son équipe conservatrice vont mettre en œuvre le Contrat avec les Québécois et les Québécoises, notamment :

  1. Donner plus de pouvoir en immigration : le Québec doit avoir plus de pouvoir sur les décisions en ce qui concerne la sélection des immigrants et des réfugiés qui vont entrer dans la province. 
  2. Protéger la langue française en appliquant la Loi 101 aux entreprises à charte fédérale au Québec. 
  3. Donner tous les outils au Québec pour protéger et conserver son patrimoine bâti, architectural. 
  4. Respecter le droit du Québec à adopter ses propres lois, comme la loi sur la laïcité de l’État (Loi 21). 
  5. Négocier avec le gouvernement du Québec pour créer un rapport d’impôt unique, tout en préservant les emplois fédéraux en régions. 
  6. Injecter sans condition de l’argent dans le système de santé québécois. 
  7. Ne pas augmenter les taxes et les impôts. 
  8. Adopter une loi anticorruption pour assurer l’intégrité et faire le ménage à Ottawa. 
  9. Diriger un gouvernement qui va toujours respecter les droits humains incluant le droit des femmes de choisir pour elles-mêmes. 

« Je rêve d’un Canada où le français est bien protégé, où les nationalistes québécois sont entendus et où le Québec a tous les outils pour assurer sa prospérité, » a conclu O’Toole. « C’est ensemble qu’on va préserver votre patrimoine, votre langue et votre histoire. C’est ensemble qu’on va relancer l’économie, maintenir notre niveau de vie et bâtir un avenir meilleur. Et c’est ensemble que l’on va freiner le gouvernement libéral de Justin Trudeau. »