Ottawa (Ontario) – Laila Goodridge, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jasraj Singh Hallan, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté et Luc Berthold, Chef adjoint de l’opposition officielle et Lieutenant politique pour le Québec, ont fait la déclaration suivante au sujet de l’annonce de la création d’un “groupe de travail” du Cabinet pour s’attaquer aux retards inexcusables dans la prestation des services gouvernementaux :

« Au cours de la fin de semaine, le premier ministre a annoncé la création d’un comité du Cabinet, qui comprend certains des ministres les moins performants du Parti libéral, afin de remédier à l’incapacité inexcusable du gouvernement libéral à fournir des services de base comme le renouvellement des passeports et les services d’immigration.

« Plus de bureaucratie, plus de réunions et plus de ministres libéraux incompétents ne sont pas ce dont nous avons besoin pour résoudre cette crise. Malheureusement, le gouvernement libéral a ignoré les signes avant-coureurs et n’a pas planifié la transition post-pandémique du pays. Le moins qu’ils puissent faire maintenant est de prendre des mesures significatives pour dissiper le chaos qu’ils ont semé.

« Le ministre des Transports blâme les Canadiens pour les retards à l’aéroport, au lieu de reconnaître comme désuètes les restrictions et les obligations liées à la vaccination. La ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social blâme la demande “sans précédent” de passeports, même si le nombre de passeports est inférieur au niveau de demande pré-pandémique. Le ministre de l’Immigration blâme tout le monde sauf son propre ministère pour un arriéré record à l’IRCC. Maintenant, ils pensent que la solution à ce chaos est d’ajouter un autre niveau de bureaucratie gouvernementale.

« Plutôt que de se concentrer sur la résolution de la crise, les fonctionnaires qui travaillent fort devront maintenant détourner leur attention pour aider un groupe de travail composé de ministres libéraux à étudier le problème. Les Canadiens ont besoin de travailleurs de première ligne pour traiter les demandes et réduire l’arriéré, et non d’un projet de recherche estival pour un ministre libéral.

« Les conservateurs ont demandé à plusieurs reprises au gouvernement Trudeau de prendre davantage de mesures pour remédier aux retards dans la délivrance des passeports et aux arriérés de demandes d’immigration à l’IRCC. Le problème a atteint une telle ampleur que certains Canadiens voyagent entre les provinces simplement pour obtenir un passeport. L’annonce d’un “groupe de travail” supplémentaire est, malheureusement, une réponse typique de ce gouvernement.

« Les Canadiens méritent un accès rapide et fiable aux services gouvernementaux. Une fois de plus, le gouvernement Trudeau fait de nouvelles promesses vides alors que les Canadiens attendent des mesures concrètes. »