**CALGARY (Alberta)** – L’honorable Michelle Rempel, ministre du Cabinet fantôme responsable de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté et Pierre-Paul-Hus, ministre du Cabinet fantôme responsable de la Sécurité publique et de la Protection civile ont fait une déclaration suite à la publication de documents précisant les coûts fédéraux partiels préliminaires des passages illégaux à la frontière : « Justin Trudeau a négligé à de nombreuses reprises de dire aux contribuables canadiens combien sa solution de fortune dans la mauvaise gestion de nos frontières coûtait ou encore comment il pouvait en tenir adéquatement compte dans le budget. Toutefois, et cela après avoir posé des questions pendant près de deux ans, les conservateurs ont obtenu des documents démontrant le fouillis créé par le gouvernement Trudeau qui coûtera au moins 270 millions de dollars au gouvernement fédéral, et cela en grande partie seulement pour l’année 2018. « Malgré ces nouvelles informations, nous n’avons toujours aucune idée des projections de coûts liés aux déportations, au logement, aux transferts aux provinces et aux services sociaux. Le premier ministre a seulement aggravé la situation et l’a rendue permanente en négligeant de prendre des mesures. Par ailleurs, les provinces et les municipalités continueront de faire les frais de ces décisions jusqu’à ce que le gouvernement Trudeau présente un plan entièrement chiffré pour traiter avec la situation à nos frontières. Les retards de traitement sont toujours croissants et la capacité des refuges pour sans-abris diminue sans cesse. « Non seulement les documents exposaient les coûts partiels liés aux passages illégaux à la frontière, ils soulignaient aussi la situation des membres de la famille prêts à aider. Quand une personne traverse la frontière à un point d’entrée non officiel, les membres de leur famille peuvent se présenter à un point d’entrée et ne pas être considérés comme des migrants illégaux. Aucune information sur les coûts ni d’autres données portant sur le nombre de personnes ayant profité de cette faille ne sont offertes. « Ces données démontrent que Justin Trudeau cache toujours l’estimation de son gouvernement du nombre de personnes qui pourraient traverser la frontière illégalement dans les années à venir en raison de son échec à mettre un terme à cet échappatoire dans l’Entente sur les tiers pays sûrs. Dans le contexte où les Canadiens peinent à boucler leurs fins de mois et que tant de nouveaux arrivants tentent d’entrer légalement au pays, l’échec du gouvernement Trudeau à gérer nos frontières constitue un défi injuste et inutile. « Il est plus que temps que le premier ministre présente un plan aux Canadiens pour traiter avec ce fouillis. Un gouvernement conservateur reprendra le contrôle de nos frontières, donnera la priorité aux réfugiés des pays les plus dangereux au monde et s’assurera que ceux qui obéissent aux lois soient traités équitablement. » -30- **Pour plus de renseignements :** Bureau de Michelle Rempel – [email protected] – 613-992-4275 Office of Pierre Paul-Hus – [email protected] – 613-995-8857