**Ottawa, ON** – Alors que nous honorons les victimes et survivants d’actes criminels cette semaine, l’honorable Rob Nicholson, ministre du cabinet fantôme responsable de la Justice, Michael Cooper, ministre adjoint du cabinet fantôme responsable de la Justice, ainsi que l’honorable sénateur Pierre-Hugues Boisvenu ont émis la déclaration suivante aujourd’hui pour dénoncer l’inaction de Justin Trudeau en ce qui concerne les droits des victimes d’actes criminels au Canada : « Les Libéraux ont déposé un projet de loi (C-75) qui atténue les peines pour les crimes très graves. Notre gouvernement conservateur précédent traitait en priorité les droits des victimes, ayant adopté plus de 25 projets de loi visant à réformer notre système de justice. Au lieu de tout faire pour faciliter la vie des criminels, Justin Trudeau doit hisser la protection des victimes au rang des priorités. « En date du 1er mai 2018, il y avait 61 postes de juges vacants au pays, ce qui entraîne des délais inacceptables pour les victimes et leurs familles. Les Libéraux ont également refusé de mettre en œuvre une loi adoptée en 2015 pour secourir les victimes de traite de personne. Il est inacceptable qu’un gouvernement qui se prétend responsable et féministe tourne le dos aux victimes d’exploitation sexuelle. « Par ailleurs, Justin Trudeau n’a pas remplacé l’Ombudsman fédéral pour les victimes d’actes criminels dont le mandat a pris fin en novembre 2017. Les Libéraux ont même voté contre le projet de loi C-343 en 2017, lequel aurait rendu le poste de l’ombudsman des victimes d’actes criminels permanent, assurant ainsi sa pérennité et le respect de l’application de la Déclaration canadienne des droits des victimes. « Avec un tel bilan, il est clair que Justin Trudeau a abandonné les victimes d’actes criminels au Canada. « Sous la direction d’un gouvernement conservateur mené par Andrew Scheer, les victimes d’actes criminels reviendront au centre du programme législatif fédéral en matière de justice. Les Conservateurs du Canada croient que la sécurité des Canadiennes et des Canadiens doit être la priorité numéro un de tout gouvernement. » -30- Pour plus de renseignements : Bureau de l’honorable Rob Nicholson, député [email protected] (613) 995-1547 Bureau de Michael Cooper, député [email protected] (613) 996-4722