L’honorable Erin O’Toole, chef des conservateurs du Canada et de l’Opposition officielle, a fait la déclaration suivante à l’occasion de la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes et de la terrible tragédie à l’École polytechnique de Montréal :

« La date du 6 décembre 1989 restera à jamais gravée dans l’histoire du Québec. Nous devons nous rappeler qu’il y a 32 ans, 14 femmes, 14 filles ont été assassinées, uniquement parce qu’elles étaient des femmes. Nous avons un devoir de mémoire envers ces victimes, leurs proches, leurs familles, leurs collègues, mais aussi envers toutes les femmes victimes de violence.

 « Malgré cette tragédie, encore en 2021, les femmes sont toujours les principales victimes de la violence. Cette année seulement, plus d’une dizaine de femmes ont été tuées par leur conjoint au Québec. Nous devons lutter contre la haine et contre la violence faite aux femmes sous toutes ses formes, comme le harcèlement, les agressions sexuelles et la violence conjugale.

« Il faut dénoncer les comportements inadmissibles, inculquer le respect à nos enfants, mais aussi à nos proches, et donner l’exemple. Chaque geste compte et contribue à rendre notre société plus juste, plus égalitaire et plus humaine. Aujourd’hui, toute la population québécoise se souvient des victimes de la Polytechnique. Cette forme de tragédie ne doit plus jamais se reproduire. »