En 2008, quelques mois seulement après avoir été élu député pour la première fois, Justin Trudeau a signé une lettre appuyant une coalition libérale-néo-démocrate.

Justin Trudeau est prêt à tout pour rester au pouvoir. Il était prêt à tout en 2008 et il est prêt à tout maintenant.

En tant que député nouvellement élu en 2008, l’un des premiers points à l’ordre du jour de Justin Trudeau a été de signer une lettre à la gouverneure générale annonçant son appui et sa participation à une coalition formée des libéraux, du Bloc et du NPD.
https://cpcassets.conservative.ca/wp-content/uploads/2019/10/15120538/0d1734dbea4f1b5.pdf

Selon Brian Topp, l’une des négociatrices en chef de la coalition était la plus proche conseillère de Justin Trudeau, Katie Telford.

La coalition de 2008, tout comme celle que Justin Trudeau refuse d’écarter avec Jagmeet Singh, aurait entraîné un désastre économique pour le Canada, ponctué par une hausse vertigineuse des impôts et du taux de chômage. 

Les Canadiens ne peuvent pas avoir confiance en Justin Trudeau. S’il n’exclut pas une coalition avec le NPD, c’est parce qu’il planifie secrètement de le faire lorsqu’il sera confronté à la défaite. Si Justin Trudeau n’a pas l’intention de se joindre à une coalition, pourquoi ne veut-il pas simplement le dire ? 

Justin Trudeau promet déjà des impôts plus élevés et des déficits plus importants s’il est réélu. Imaginez combien vous paierez de plus si Justin Trudeau devient l’otage du NPD.

La condition du soutien du NPD à Justin Trudeau prendra la forme de hausses d’impôts, de dépenses imprudentes accrues, de pertes d’emplois, d’un déficit plus important et d’une augmentation des dettes.

Le choix est clair : une coalition libérale-néo-démocrate qui vous coûtera des milliers de dollars de plus ou un gouvernement conservateur qui vivra selon ses moyens et mettra plus d’argent dans vos poches pour améliorer votre quotidien.

https://cpcassets.conservative.ca/wp-content/uploads/2019/10/15120522/52d50634b52b00b.jpg