14 mars 2019
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

OTTAWA (Ontario) – L’honorable Michelle Rempel, ministre du Cabinet fantôme responsable de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, et Pierre Paul-Hus, ministre du Cabinet fantôme responsable de la Sécurité publique, de la Sécurité frontalière et de la Protection civile, ont fait cette déclaration suite aux préoccupations soulevées par le ministère de l’Immigration que l’Accord sur les tiers pays sûrs permettait aux personnes de passer la frontière illégalement.

« Aujourd’hui, les rapports nous indiquent que le gouvernement Trudeau ignorait délibérément les préoccupations à propos de l’Accord sur les tiers pays sûrs, démontrant que son intention a toujours été de créer un système d’entrée accéléré pour les gens qui franchissent la frontière illégalement depuis le nord de l’État de New York.

« Depuis des années, les conservateurs ont sonné l’alarme à propos des lacunes de l’Accord sur les tiers pays sûrs et comment ces lacunes ont permis à des dizaines de milliers de personnes de passer devants les autres et d’entrer illégalement au Canada.

« Aujourd’hui, non seulement les Canadiens ont appris que le ministère de l’Immigration avait soulevé les mêmes préoccupations, mais que le ministre de l’Immigration de Trudeau les avait ignorés. C’est là une autre preuve que Justin Trudeau n’a jamais eu l’intention d’empêcher les passages illégaux à la frontière, mais qu’en fait, il avait même dépassé ses prérogatives pour aggraver le problème.

« Bien sûr, cela entraîne de véritables conséquences humaines. Les gens qui entrent illégalement au Canada depuis le territoire sécuritaire des États-Unis passent devant les autres demandeurs d’asile de partout dans le monde et dont les vies sont en péril alors qu’ils attendent de pouvoir entrer au Canada. C’est une injustice dans ce qui devrait être un système d’immigration équitable, ordonné et rempli de compassion et c’est là le plan de Trudeau depuis le commencement.

« Les conservateurs croient que le système d’immigration du Canada devrait donner la priorité aux personnes les plus vulnérables dans le monde. Nous allons restaurer l’équité, l’ordre et la compassion à notre système d’immigration et traiter les lacunes dans l’Accord sur les tiers pays sûrs. »

-30-

Pour obtenir plus d’information :

Bureau de l’hon. Michelle Rempel
[email protected]
613-992-4275

Bureau de Pierre Paul-Hus
[email protected]
613-995-8857