Ottawa (Ontario) – L’honorable Erin O’Toole, chef des conservateurs du Canada et de l’Opposition officielle, a fait la déclaration suivante, pressant Justin Trudeau d’agir pour protéger les frontières du Canada : 

« En avril, des dizaines de vols dont les passagers sont positifs à la COVID-19 atterrissent au Canada. Ils apportent le risque des nouveaux variants, dont celui qui a muté deux fois et qui surcharge actuellement le système de santé de l’Inde.

« Dès que la COVID-19 a commencé à se propager, les conservateurs ont pressé les libéraux d’agir pour protéger les frontières et d’empêcher la propagation du virus au Canada.

« Justin Trudeau ne fait pratiquement rien pour empêcher que les dangereux variants du Brésil, de l’Afrique du Sud et du Royaume-Uni entrent au Canada. 

« Les cas pour chacun des variants augmentent tous les jours, et le virus touche différemment les Canadiens, notamment les jeunes qui peuvent maintenant être très malades.

« On dit aux Canadiens de ne pas aller travailler. De ne pas envoyer leurs enfants à l’école. Mais des centaines de vols internationaux continuent d’atterrir au Canada chaque semaine.

« Nous avons peu de temps pour agir, et nous devons le faire maintenant. Les conservateurs du Canada pressent Justin Trudeau de protéger les frontières du Canada et de suspendre immédiatement et temporairement tous les vols des pays les plus touchés par la COVID-19.  

« Les Canadiens méritent de savoir où la COVID-19 se propage, comment les variants émergents, changent la transmission et quels sont les taux de vaccination au pays et à l’étranger. 

« Cette suspension temporaire permettra au Canada d’élaborer un ensemble de paramètres clairs afin d’identifier les risques posés par les variants émergents et de faire clairement part de cette information aux Canadiens. »