« En raison de l’incertitude entourant les restrictions liées à la COVID-19 et les lignes directrices en matière de santé publique dans les mois à venir, l’Exécutif national du Parti conservateur a voté pour que le congrès, qui devait se tenir en personne, se tienne de manière virtuelle. »

« Avec la décision de passer à un congrès virtuel, le Parti organise désormais le congrès avant la date prévue d’août 2021. Le Congrès national du Parti conservateur aura désormais lieu du 18 au 20 mars 2021, exclusivement en ligne. »

« Le fait de tenir le congrès plus tôt permet au parti de recueillir les réactions des membres et de les intégrer dans un programme électoral pour la prochaine élection. Avec un gouvernement minoritaire, celle-ci pourrait avoir lieu à tout moment ; tenir le congrès plus tard risque de provoquer une élection avant que nous puissions recueillir les avis de nos membres. »

« L’Exécutif national a envoyé un sondage au cours de l’été pour demander un retour d’information sur les options potentielles pour le congrès, en fonction des circonstances entourant les restrictions de santé publique, et les membres se sont montrés très favorables à la tenue d’un congrès virtuel si un grand rassemblement comme nos congrès traditionnels n’était pas possible en vertu de ces restrictions. »

« Ce prochain congrès virtuel, qui aura lieu en mars, présentera les mêmes points forts que les congrès passés, notamment le vote constitutionnel et politique, l’élection de l’Exécutif national, les séances de formation, les conférenciers invités, et bien d’autres choses encore. »

« Nous sommes impatients de tenir à nouveau un congrès en personne à l’avenir, et l’Exécutif national a décidé que le prochain congrès en 2023 aura lieu à Québec. »

« D’ici là, nous avons hâte de voir tout le monde au congrès virtuel et de nous assurer que notre chef, Erin O’Toole, dispose de tous les commentaires des membres dont il a besoin pour établir un programme électoral qui montre aux Canadiennes et Canadiens que nous sommes une alternative claire aux libéraux de Trudeau, et que nous allons ramener le gouvernement éthique, compatissant et intelligent que le Canada mérite ».