Rona Ambrose, la chef intérimaire du Parti conservateur du Canada et chef de l’Opposition officielle, a fait la déclaration suivante au sujet du décès d’Elsie Wayne : « C’est avec tristesse que j’ai appris le décès d’Elsie Wayne, une personne qui défendait vivement et fièrement le Canada atlantique et soutenait fermement les femmes en politique. Depuis sa première élection au conseil municipal de Saint John en 1977, Elsie servait sa communauté avec dévouement et passion. N’ayant jamais perdu une élection, Elsie a été la première mairesse de Saint John, servant trois mandats, de 1983 à 1993. « De 1993 à 2004, Elsie a été la députée progressiste-conservatrice et conservatrice de Saint John. Elsie n’était que l’une des deux députés PC lors de son premier mandat et elle s’est bâti la réputation de défendre les Forces armées canadiennes et sa communauté à Ottawa. En 1998, elle a été chef intérimaire du Parti progressiste-conservateur. « Pendant toute sa carrière politique, Elsie a vivement défendu les vétérans du Canada. Elle a reçu en 2008 une Mention élogieuse du ministre des Anciens Combattants pour son travail au nom des membres de la marine marchande du Canada. Elle fut la seule femme artilleur honorifique du 3e Régiment d’artillerie de campagne, et la première femme lieutenant-colonel du 722e Escadron des communications du Nouveau-Brunswick. Elle a reçu trois doctorats honorifiques, ainsi que la Croix du service distingué auxiliaire de l’Armée du Salut. « Elsie fut un personnage unique sur la scène politique canadienne. À une époque où il y avait très peu de femmes leaders, elle n’a pas eu peur d’être vigoureuse, dure et passionnée alors qu’elle défendait le Canada atlantique. « Au nom de l’Opposition officielle et du Parti conservateur du Canada, j’offre mes sincères condoléances à la famille et aux êtres chers d’Elsie. »