OTTAWA (ONTARIO) – Déclaration de l’hon. Peter Kent à la suite de tests de missiles balistiques par le régime iranien : « L’Iran continue à défier la Résolution 2231 de l’ONU, qui interdit au régime de tester des missiles balistiques. « Des organismes du renseignement occidentaux confirment que l’Iran a tenté sans succès de lancer un nouveau missile de longue portée, basé sur la technologie nord-coréenne, le 11 juillet. « Ce test balistique coïncidait, à quelques jours près, avec l’anniversaire de l’accord nucléaire P5+1. On pense que c’est la quatrième violation de l’interdiction des tests de missiles balistiques. « Également à la mi-juillet, un porte-parole de l’Organisation de l’énergie atomique de l’Iran a annoncé que des scientifiques nucléaires iraniens sont en train de tester une nouvelle génération de centrifugeuses à l’uranium enrichi. « Bien que certains considèrent que l’Iran respecte l’accord nucléaire, le président iranien Hassan Rouhani a dit le 13 juillet que l’Iran pourrait vite reprendre l’enrichissement de l’uranium si les États-Unis ‘ne tiennent pas leurs engagements’. « Sous le gouvernement précédent, nous disions régulièrement que l’Iran, un État qui parraine le terrorisme, devrait être jugé en fonction de ses actes, pas de ses mots. Il semble maintenant que l’intention et les actions du régime consistent à enfreindre régulièrement l’accord P5+1. « Alors que l’Iran continue à soutenir des mandataires terroristes avec le but ultime de détruire Israël, l’opposition officielle rappelle aux Canadiens que c’est avec ce régime que le gouvernement libéral veut ‘normaliser’ les relations. Le Parti conservateur rejette complètement toute normalisation des relations avec cet État reconnu pour parrainer le terrorisme. »