OTTAWA (ONTARIO) – Le porte-parole de l’Opposition officielle sur les affaires étrangères, l’honorable Peter Kent, a fait la déclaration suivante au sujet des événements qui se poursuivent en Turquie après la tentative de coup d’État : « Les Canadiens sont conscients des défis auxquels le gouvernement turc est confronté afin de rétablir l’ordre à la suite des événements des 15 et 16 juillet. « Cependant, les reportages sur les mesures radicales prises par le président Erdogan à la suite de la tentative de coup d’État sont alarmants. Ses actes vont au-delà des restrictions déjà troublantes envers les médias de l’opposition turque et du déni généralisé des droits fondamentaux que sont la liberté d’expression, d’association, et d’assemblée qui existaient avant le coup d’État. La purge après coup de représentants judiciaires, militaires, gouvernementaux, universitaires et religieux touche des dizaines de milliers de citoyens turques. « Même si la tentative de coup d’État était un affront pour la démocratie turque, le Canada doit maintenant dénoncer les actions extrêmes injustifiées du président Erdogan, et insister pour que sa répression de plus en plus vive du dissentiment exprimé démocratiquement et la menace de rétablissement de la peine de mort cessent immédiatement. »