Ottawa (Ontario) – L’honorable Candice Bergen, cheffe du Parti conservateur du Canada et de l’Opposition officielle, a publié la déclaration suivante à l’occasion de l’anniversaire des excuses présentées par le gouvernement du Canada pour la taxe d’entrée imposée aux Chinois :

« À la fin des années 1800, plus de 17 000 travailleurs chinois ont été accueillis au Canada pour travailler sur l’emblématique Chemin de fer Canadien Pacifique. Cependant, dans un cruel retournement de situation, une fois le chemin de fer en place, le gouvernement du Canada a imposé la taxe d’entrée chinoise pour limiter radicalement toute nouvelle immigration chinoise au Canada.

« D’abord fixée à 50 $ en 1885, la taxe d’entrée est rapidement passée à 500 $ en 1903, soit l’équivalent de deux années de salaire. En 1923, le Canada a interdit toute immigration chinoise.

« Malheureusement, il a fallu de nombreuses années pour que le gouvernement du Canada reconnaisse les mauvais traitements infligés aux immigrants chinois et prenne enfin des mesures pour réparer ses torts. Il y a seize ans aujourd’hui, le premier ministre Stephen Harper a présenté des excuses officielles au nom du gouvernement à ceux qui ont été forcés de payer la taxe d’entrée. Ces excuses s’adressaient également à tous les Canadiens d’origine chinoise qui ont été profondément touchés par l’héritage de ces politiques racistes.

« Aujourd’hui, le Canada compte 1,8 million de Sino-Canadiens, ce qui représente plus de 5 pour cent de notre population. Depuis la réouverture du Canada à l’immigration chinoise en 1947, les Sino-Canadiens ont apporté d’innombrables contributions à notre pays. Alors que nous commémorons l’anniversaire des excuses présentées par le gouvernement, j’encourage tous les Canadiens à en apprendre davantage sur les façons dont cette incroyable communauté a enrichi notre pays. »