Déclaration de la chef de l’opposition officielle à l’occasion de la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes « Aujourd’hui souligne le 26e anniversaire du meurtre de 14 jeunes femmes à l’École Polytechnique de Montréal. C’est une journée solennelle où nous nous souvenons des victimes de cette attaque insensée, un jour sombre dans l’histoire de notre pays, que nous ne devons jamais oublier. « Aujourd’hui, nous devrions faire plus que nous souvenir. Nous devrions nous unir afin d’agir. La fin de la violence contre les femmes est une responsabilité partagée. Elle nécessite des mesures concrètes de la part de tous – les gouvernements, le système de justice, les médias, le secteur privé, les organisations communautaires et les simples citoyens. « Quelle que soit la façon dont nous agissons, nous devons tendre la main aux hommes et aux garçons, de même qu’aux femmes et aux filles, pour aider à apporter un réel changement. « En tant que Canadiens et Canadiennes, profitons de ce moment de souvenir pour dénoncer les actes inexcusables de violence contre les femmes. »