L’honorable Andrew Scheer, le chef des conservateurs du Canada et de l’Opposition officielle, a fait la déclaration suivante aujourd’hui, pressant le gouvernement fédéral d’augmenter le soutien aux petites entreprises et aux travailleurs affectés par la COVID-19 :

« Les conservateurs vont toujours soutenir les mesures visant à mettre plus d’argent dans les poches des Canadiens en cette période sans précédent, et nous sommes prêts à retourner à Ottawa la semaine prochaine pour adopter la mesure législative d’urgence du gouvernement.

« Les petites entreprises, partout au pays, sont touchées particulièrement fort par cette crise, et elles ont besoin d’un soutien de toute urgence. Les employeurs sont obligés de mettre des employés à pied et n’ont aucune idée de la façon dont ils vont survivre. Malheureusement, la réponse du gouvernement fédéral jusqu’à présent est loin de répondre à leurs besoins.

« Les conservateurs pressent le gouvernement fédéral d’augmenter le soutien aux petites entreprises et aux travailleurs en :

  1. Augmentant considérablement les subventions salariales afin de protéger les travailleurs ;
  2. Faisant toutes les remises de TPS aux petites entreprises qui en ont collecté au cours des six derniers mois, à tout le moins ;
  3. Soutenant les banques qui accordent des prêts à faible taux d’intérêt aux petites entreprises.


« Les conservateurs vont soutenir la mesure législative d’urgence du gouvernement la semaine prochaine. Cependant, nous allons continuer à présenter des solutions constructives pour assurer la santé et la sécurité des Canadiens et pour les aider en cette période difficile. Maintenant plus que jamais, le gouvernement doit donner des réponses et des délais clairs pour que les Canadiens sachent quand ils peuvent s’attendre à recevoir un soutien. »


Document d’information :

Augmenter considérablement la subvention salariale afin de protéger les travailleurs : De nombreuses petites entreprises font déjà face à une baisse de revenu catastrophique et sont obligées de mettre des employés à pied. La subvention salariale de 10 % annoncée par le gouvernement fédéral ne permettra pas de maintenir les employés au travail et est loin de ce que d’autres pays offrent, dont le Royaume-Uni.

Faire toutes les remises de TPS aux petites entreprises qui en ont collecté au cours des six derniers mois, à tout le moins : Un demi-million de Canadiens, ou environ 2,5 % de la population active, ont fait appel à l’assurance-emploi cette semaine, balayant les records précédents. Le remboursement de la TPS aux petites entreprises qui l’ont collectée permettra aux employeurs d’avoir les fonds nécessaires pour supporter les dépenses immédiates, dont les salaires, et de rester à flot.

Soutenir les banques qui accordent des prêts à faible taux d’intérêt aux petites entreprises : Le montant de 10 milliards de dollars offert par EDC et la BDC est totalement inadéquat, compte tenu du fait que le système bancaire canadien a des prêts commerciaux en souffrance de 380 milliards de dollars. Des centaines de milliers de petites entreprises risquent de se retrouver dans une situation financière très difficile et ont besoin de soutien. Le Royaume-Uni a déjà annoncé un plan d’arrêt des prêts aux entreprises en raison du coronavirus, qui offre des conditions attrayantes pour les entreprises et les créanciers, avec une garantie gouvernementale de 80 % sur la valeur des installations.