18 décembre 2018

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Ottawa (Ontario) – L’honorable Andrew Scheer, chef des conservateurs et de l’Opposition officielle du Canada, a fait cette déclaration sur l’aide financière de 1,6 milliards de dollars du gouvernement libéral pour le secteur canadien de l’énergie :

« Justin Trudeau a cherché à éliminer le secteur énergétique du Canada depuis le premier jour.

« Sa vision du Canada ne comprend aucun secteur pétrolier ni gazier. Il en a honte et il veut les faire disparaître.

« Si le premier ministre se souciait vraiment des travailleurs de l’énergie et qu’il envisageait un avenir avec du pétrole et du gaz au Canada, il abandonnerait immédiatement le projet de loi C-69 qui enraye les projets de construction de pipelines. Il utiliserait les pouvoirs considérables qu’il détient pour procéder à la construction de l’expansion du projet Trans Mountain et ramener d’autres projets sur la table au lieu de simplement lancer de l’argent vers un problème politique qu’il désire faire disparaître.

« Toutefois, ce n’est pas le cas. Il veut voir l’industrie échouer et cela a été son plan dès le départ.

« Le plan de sauvetage d’aujourd’hui n’est rien de plus qu’une tentative désespérée de faire croire aux Canadiens de l’ouest qu’il se soucie d’eux en cette année d’élections. Il tente de sauver une poignée de sièges libéraux, sans plus. Je sais que les Canadiens verront sa stratégie pour ce qu’elle est vraiment.

« Je suis fier de notre secteur de l’énergie. Quand on lui permet de croître, il crée de la richesse et de la prospérité pour l’ensemble du pays. Il favorise des avancées technologiques prodigieuses et offre au monde entier un plan directeur dans le développement responsable de l’énergie. Pendant ce temps, Justin Trudeau travaille à l’étouffer à la mort.

« Comme premier ministre, je vais mettre fin à la guerre de Justin Trudeau contre le secteur de l’énergie. Je vais révoquer le projet de loi C-69. Je vais annuler l’interdiction de transport sur la côte de la Colombie-Britannique. Je vais annuler la taxe sur le carbone, faire le ménage dans le régime de réglementation et mettre fin à l’ingérence étrangère dans le processus d’approbation des pipelines. »

-30-

Pour obtenir plus d’information :

Daniel Schow
[email protected]
(613) 286-1050

Virginie Bonneau
[email protected]
(613) 294-8150