L’honorable Andrew Scheer, le chef des conservateurs du Canada et de l’Opposition officielle, a fait une déclaration sur la grève au CN :

« La grève au CN nuit à tous les aspects de notre économie, de l’agriculture à la fabrication, en passant par les mines. C’est pourquoi Justin Trudeau doit convoquer le Parlement dès que possible afin d’adopter une mesure législative pour que les wagons recommencent à rouler.

« Dans l’Ouest, la grève du CN représente une menace de crise économique considérable. L’Ouest canadien est déjà perturbé par le retard des projets de pipeline, et une grève ferroviaire signifie qu’encore moins de pétrole se rend sur les marchés. Après une saison de récolte particulièrement difficile, les agriculteurs de l’Ouest seront encore plus en difficulté si la grève perdure.

« Cette grève menace non seulement des secteurs clés de l’économie canadienne, mais des emplois canadiens partout au pays. Il y aura de terribles pertes d’emplois dans le secteur minier au Québec, dans l’industrie forestière en Colombie-Britannique et dans le secteur automobile en Ontario.

« La convocation du Parlement et le dépôt d’une mesure législative d’urgence montreraient aux deux parties que le gouvernement veut vraiment mettre fin à cette grève. Un accord pourrait être obtenu beaucoup plus rapidement.

« Une fois de plus, je presse Justin Trudeau de convoquer le Parlement immédiatement pour remettre le CN au travail et éviter la calamité économique d’une grève continue. »