Le comité organisateur de l’élection du chef (COEC) s’est réuni par téléconférence hier soir afin de discuter de l’évolution de la situation de la COVID-19 et des répercussions possibles sur la course à la chefferie.

Certains candidats à la chefferie nous ont contactés à propos du coronavirus COVID-19. Plusieurs ont pris la difficile décision d’annuler de grands rassemblements de sympathisants et de membres. Cela n’a sans doute pas été un choix facile à faire, mais nous sommes fiers de constater que les candidats accordent la priorité à la santé et au bien-être du public.

La question sur laquelle le COEC a convenu de se pencher dans les prochains jours et les prochaines semaines est de savoir si la course peut se poursuivre conformément aux règles de la constitution du Parti conservateur du Canada.

À ce jour, le COEC et le parti sont convaincus que toutes les règles, dates clés et étapes peuvent être respectées pour continuer la course.

Cependant, nous reconnaissons qu’il faut s’adapter aux réalités du coronavirus COVID-19.

Nous avons donc mis en place certaines mesures pour aider les campagnes des candidats à la chefferie à traverser cette période d’incertitude. Parmi ces mesures, nous fournirons une liste de fournisseurs spécialisés dans l’organisation d’assemblées publiques virtuelles auxquels les campagnes pourront faire appel.

Le COEC a également approuvé l’ajout d’un portail en ligne pour permettre aux campagnes de soumettre les signatures des membres qui appuient leur candidat ou candidate afin d’atténuer la crainte d’avoir à recueillir les signatures en personne.

De plus, nous avons pris la décision d’organiser les débats des chefs prévus sans la présence du public. Ils seront diffusés en direct sur Internet, comme lors de la dernière course à la chefferie.

Pour tous les candidats qui choisissent d’organiser une assemblée publique télédiffusée, même ceux qui n’ont pas atteint le statut de candidat autorisé, le parti propose d’informer tous les membres du PCC de la tenue de cette activité. On procédera à un tirage au sort pour déterminer quand se tiendront ces assemblées publiques si jamais plus d’une campagne décide de procéder ainsi.

En tant que parti d’opposition officielle du Canada, nous avons un rôle important à jouer en matière de démocratie. Nous devons à la population canadienne d’élire le chef ou la cheffe de la loyale opposition de Sa Majesté dans les délais que nous avons annoncés. C’est important pour l’intégrité de nos procédures, ainsi que pour tenir le gouvernement responsable et afin de porter la voix des Canadiennes et Canadiens, surtout dans cette période éprouvante que connaît notre pays.

N’ayez crainte, nous prenons au sérieux l’impact de la COVID-19. Le COEC s’est engagé à discuter régulièrement de la situation, et ce, sans compter les discussions qui ont cours quotidiennement au sein du parti sur le sujet. Nous suivons de près les effets de ce virus sur les évènements mondiaux et demandons aux organismes de santé publique et professionnels de la santé de nous fournir des mises à jour régulières. Étant donné que notre congrès à la chefferie se déroule dans trois mois, nous n’avons pas pour le moment de changements à annoncer. Nous continuons de discuter des options, dont nous disposons pour atténuer les craintes liées à un tel rassemblement et des mesures que nous pourrions mettre en place si jamais la situation demeure inchangée.

Nous continuerons à surveiller l’évolution de la COVID-19 et lorsqu’une décision sera prise concernant les activités planifiées tout au long de la course à la chefferie, nous ferons les annonces en conséquence.

Les règles et autres détails concernant la chefferie du Parti conservateur sont disponibles ici.